jeudi 25 août 2016

Le Musée Unterlinden renaît au coeur de la capitale des Vins


Depuis que je vis à Paris, j'entends plus souvent parler de week-ends en Normandie, à Londres, Bruxelles ou Amsterdam que dans mes villes de l'Est... Metz, Nancy, Luxembourg, Strasbourg, Berlin...pourtant elles ne manquent pas d'attraits... bref, partons à l'Est !
et pour cette balade, nous partons à Colmar, capitale des vins d'Alsace et pays des cigognes.


Depuis un peu moins d'un an et après trois ans de travaux, la nouvelle architecture contemporaine du Musée Unterlinden associée à l'ancien couvent de Dominicaines se partage la vedette avec le célèbre retable d'Issenheim peint entre 1512 et 1516  par Matthias Grünewald.
Présent dans de nombreux agendas dont celui du dernier ELLE décoration et blogs culturels et parmi les musées les plus visités de France, le Musée Unterlinden abrite une sélection d'oeuvres et objets couvrant près de 7000 ans d'histoire.
Entre l'architecture médiévale du bâtiment principal et son extension contemporaine en briques rouges près du bâtiment de style art nouveau des anciens Bains Municipaux, un souterrain et des escaliers tout en courbe font le lien entre toiles historiques et contemporaines même si nombreux sont les visiteurs qui ne viennent que pour le retable d'Issenheim et semblent comme hypnotisés par cette oeuvre effectivement peu commune.
La lumière du cloître est unique et il est difficile de ne pas avoir envie de se poser un moment entre ombre et lumière, au calme du jardin et de ses vignes.
Architecture et collections valent le détour, en revanche un petit bémol sur le parcours de visite qui, peu flêché, peut vous perdre au point de manquer l'aile Ackerhof qui abrite les acquisitions les plus contemporaines avec notamment une tapisserie de Jacqueline de la Baume-Dürrbach, Guernica d'après Picasso, ou encore les toiles 'ELLLE" d'Agnes Thurnauer.


Même s'il n'a pas été facile de m'extraire du jardin, nous n'avions malheureusement que peu de temps à Colmar, replonger au coeur du quartier des Tanneurs pour filer vers la petite Venise avant de reprendre la route est une balade à ne pas manquer.
Si comme moi vous ne voulez pas être frustré par le manque de temps pour ajuster vos prises de vues et flâner le long de la petite Venise de Colmar... prévoyez de rester 2 jours.


En pratique...

Depuis Paris, Colmar est à 3h de Paris en train depuis la Gare de l'Est. Vous pouvez également opter pour l'avion avec des liaisons régulières par Air France via Bâle-Mulhouse bien que le train soit probablement l'option présentant le meilleur prix.
Sur la route des vins, les alentours de Colmar ne manquent pas de fermes-auberges, gites et chambres d'hôtes pour vous accueillir.
Si vous venez en voiture, préférez la route du col du Bonhomme plutôt que le tunnel de St Dié, certes la seconde voie est plus directe et rapide - et moins en courbes aussi ! - mais la première offre des points de vue magnifiques sur les Vosges et les vignobles alsaciens.

Musée Unterlinden
musee-unterlinden.com
1 rue des Unterlinden
68000 COLMAR
de 10h à 18h du lundi au dimanche avec la traditionnelle fermeture du mardi
entrée 13€ hors réduction (senior, étudiant, demandeur d'emploi, groupe) avec un audiophone inclus
prévoir 2 bonnes heures de visite

Office du Tourisme de Colmar
tourisme-colmar.com
rue des Unterlinden (à côté des Bains Municipaux et face au Musée Unterlinden)
du lundi au samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 13h

Du côté du régime alimentaire... prévoyez de marcher beaucoup sera votre meilleure option car, comme dans ma Lorraine natale, les gourmandises que vous croiserez sur votre route ne sont pas réduites en calories : bretzel, kougelhopf (dit kouglof), baeckeofe, flammekueche, munster...

Quelques douceurs sur votre route...

La fromagerie Haxaire et son munster : la croix d'Orbey 68650 LAPOUTROIE
La confiserie des Hautes Vosges à Plainfaing entre Vosges et Alsace
Fortwenger et ses pains d'épice au 32 rue des Marchands 68000 COLMAR
Fischer ou Méteor... ne faites pas votre choix entre ses deux bières, goûtez les deux !
Un kougelhopf moelleux, salé ou sucré, à la boulangerie Gilg au 60 Grand'Rue ou la boulangerie Lorber au 44 Grand'Rue dans le quartier des tanneurs
Plusieurs générations de viticulteurs, une exploitation familiale sur les bans du petit village de Westhalten, bienvenue chez les Muré pour une dégustation de vins d'Alsace... vous y trouverez aussi un excellent gîte et bien sûr de quoi alimenter votre cave.

mardi 23 août 2016

Capitaine Café, un café de spécialité au coeur de Nancy


J'ai passé mon enfance entre Nancy en Lorraine pour l'année scolaire où mon neurone s'évertuait à s'élever un peu et à Hyères dans le Var pour toutes les vacances d'été où je brûlais mon capital solaire tout en passant plus de temps dans l'eau que sur la plage.
Deux villes, deux régions, deux vies très différentes mais un point commun : le café.
Nous sommes une famille à café - le thé nous a rattrapé chacun tardivement - et c'est avec plaisir que j'ai appris que le renouveau du café était en marche à Nancy avec Capitaine Café parce qu'il faut bien le dire, même si boire un espresso ou un crème à la terrasse du Grand Hotel de la Reine, du Café de Foy ou au chaud sur les banquettes en cuir de l'Excelsior est une madeleine de Proust, en revanche l'amertume puissance 10 et l'arrière-goût de vieux marc de café n'ont jamais été un rêve de papilles même si les grains du torréfacteur lorrain Café Stanislas ne sont pas les moins bons, encore faut-il bien les utiliser.

François a découvert le café de spécialité lors de voyages et une fois de retour à Nancy, s'est formé à la torréfaction et créé Capitaine Café avec le projet d'ouvrir son propre coffeeshop.
Depuis mai dernier et sous la protection des gargouilles du Palais Ducal, il propose chaque dimanche matin sur le marché de la vieille ville une dégustation de café filtre avec les grains qu'il a lui-même sélectionnés et torréfiés.
Impossible pour moi de manquer une dégustation alors que j'étais en Lorraine ;)


Capitaine Café
Chaque dimanche matin sur le marché en vieille ville de Nancy (place des Cordeliers)
une page facebook à suivre pour être informé des dernières actualités par ici 
et un compte instagram @capitainecafe
1,50€ le café filtre à emporter
3€ la bouteille de coldbrew
1€ le cinnamon roll que vous aurez envie de manger par deux ;)

capitainecafe.fr
Un site pour commander votre café et le recevoir chez vous mais aussi trouver les bons accessoires pour profiter au mieux de la sélection de grains de François, formé à la torréfaction dans une mes adresses parisiennes préférées, The Beans on Fire.
Une initiative professionnelle à suivre et à encourager... François a le projet d'installer un coffeeshop à Nancy, vous pouvez le retrouver en interview sur le site du quotidien l'Est Républicain ici.

Sans surprise, j'ai opté pour le café filtre dégusté sur place en profitant du soleil de ma ville natale, embarqué deux bouteilles de cold brew (infusion de café à froid) et un paquet d'Ethiopie spécial filtre.
Une excellente dégustation et des papilles séduites.
L'occasion aussi de faire quelques courses sur le marché : le poulet fermier et les rapés de pomme de terre sont un must que je recommande chaleureusement, dans la grande rue la sélection de fromages des Frères Marchand vaut le détour et vers la porte de la Craffe, vous trouverez des petits pâtés et tourtes lorraines qui ne vous laisseront pas indifférents... il est bien sûr préférable d'oublier la notion de "régime" autre que régime gourmand !
Un dimanche matin, du soleil et du ciel bleu, l'occasion de remplir son panier pour aller profiter du parc de la Pépinière juste à côté.

vendredi 19 août 2016

Le banana bread des vacances


Cuisine et vacances en famille et/ou avec des amis sont souvent synonymes de mise en pratique de toute les recettes faciles et rapides (et nourrissantes aussi si comme moi vous avez cette grande chance d'avoir dans vos rangs des estomacs sur pattes) et quand en plus elles permettent de rattraper le trop plein de courses - comment nous ne sommes que 8 ? quand réfrigérateur et placards sont remplis pour 14 au moins - elles deviennent LES recettes que l'on retrouve avec plaisir chaque été.

Le banana bread est un gateau que j'aime retrouver dans mes coffeeshops parisiens alors avec ma nièce nous nous sommes lancées.


Les ingrédients 
250g de farine fluide à pâtisserie
160g de sucre
2 cuillères à café de levure chimique et 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
85g de beurre
2 cuillères à soupe de lait
2 gros oeufs
1 gousse de vanille 
et bien sûr 3 à 4 bananes bien mûres 

selon votre goût, vous pouvez insérer des cerneaux de noix, un peu de canelle, un peu de thé Chaï, de la badiane... le banana bread se plie assez facilement à la personnalisation !


En cuisine !
temps de préparation : 25 minutes
temps de cuisson : 50 minutes

Préchauffez votre four à 160°
Mélangez 150g de farine avec le sucre, la levure et le bicarbonate de soude, le beurre fondu, le lait et les bananes réduites en purée pour obtenir une pâte homogène.
Ajoutez ensuite les oeufs puis incorporez les derniers 100g de farine de façon progressive pour éviter les grumeaux.
Selon votre choix, c'est le moment d'insérer les grains de vanille, les épices ou fruits secs de votre choix.
Versez la pâte dans un moule à cake - testé, le moule en silicone est très pratique pour éviter le gâteau qui accroche en cas de moule mal beurré - et placez au four pour 50 à 60 minutes.
Surveillez la cuisson, votre banana bread doit rester moelleux !

Comme ma nièce qui a assuré la réalisation de ce banana bread, j'adore ce gâteau encore tiède avec une tasse de café filtre (ou un thé de type earl grey ou montagne bleue) mais vous pouvez faire un glaçage au cream cheese pour une version plus américaine.
Il est tout aussi excellent en version toastée avec une pointe de beurre demi-sel à laisser fondre au moment de la dégustation.

Au regard de mon gène "dinde à la nanard", ce gateau est très très accessible à des pâtissiers débutants et comme le gateau au yaourt, une recette idéale à faire avec des enfants.

Si vous avez besoin d'une recette sans gluten, rendez-vous sur le site because-gus.com ou sur le joli blog rêver d'ailleurs.


jeudi 11 août 2016

Metz, jeu de piste sur le chemin des Isles


"un pour tous et tous Lorrains" est ce que l'on peut appeler un voeu pieux quand il s'agit des villes de Metz et de Nancy tant la rivalité qui les oppose perdure depuis des siècles.
Il est maintenant difficile pour un lorrain de donner une explication argumentée autant qu'objective sur la situation... on naît messein ou nancéien et ce faisant, on est déjà dans un "camps" et avant même qu'on l'ait vraiment réalisé, on se voit transmettre le flambeau de sa ville que bien sûr on défend bec et ongles, chardon entre les dents à grands coups de Metz la commerçante vs Nancy la culturelle, Metz la germanique vs Nancy la latine, Metz ville militaire vs Nancy ville étudiante...et je pourrai continuer longtemps puisque la rivalité a commencé dès le Xème siècle.
L'âge de raison arrivant, nous sommes quand même nombreux à profiter du caractère très différent des deux villes lorraines.
Ce jour là, nous sommes partis pour un jeu de piste le long du chemin des Isles et malgré une météo plus que pluvieuse, avons profité d'un des charmes de Metz la germanique... la Moselle, la Seille, les ruisseaux de Vallières et Saint Pierre et ses multiples ponts.


Office du tourisme de Metz
tourisme-metz.com
2 place d'Armes
57000 METZ

En plus des informations pratiques sur la Ville ainsi que des conseils pour profiter de votre séjour, vous y trouverez l'agenda des évènements et manifestations mais aussi des jeux de piste  pour vous faire visiter de manière originale chaque quartier de la ville.
Des circuits sur un format d'une heure, facile à effectuer en famille à télécharger directement sur le site pour organiser votre balade en fonction des intérêts et passions de chacun : certaines visites sont davantage axées sur la découverte architecturale de la ville de Metz d'autres sont plus orientés sur son histoire.
Le chemin des Isles que nous avions choisi aujoud'hui ravira les amateurs de balade tranquille au fil de l'eau, des ponts avec des énigmes accessibles aux plus jeunes participants.

en pratique 
Metz est à 1h30 de Paris en tgv et vous pouvez facilement organiser votre séjour entre parcours culturel - le centre George Pompidou est d'ailleurs tout proche de la gare - parcours gourmand et même sportif.
La location de vélo avec Vélomet' qui propose un système de location à petit prix à la demi-journée ou à la journée et des points de location faciles à localiser (Gare, Cathédrale, place de la République) permet de découvrir la ville facilement.

Côté bonnes adresses, la Nancéienne d'origine que je suis est un peu en peine... néanmoins et comme on ne peut pas rester de mauvaise foi face à une jolie ville, voici quelques recommandations.
Outre la rue Serpenoise qui est un nid à shopping, il serait dommage de ne pas passer par la rue Taison et son allure de village, ne serait-ce que pour en savoir plus sur le Graoully, monstre local à l'apparence de dragon (je vous laisse le découvrir mais je vous donne un indice graülich en allemand signifie monstrueux...c'est déjà vous dire que la bête n'est pas aimable) et faire un détour par le joli concept store Le Vélo Rose, au 28  de la rue.
Au 27 de cette même rue, L'Instant vous accueille de 9h à 17h30  pour un petit déjeuner, une pause thé ou café, un déjeuner et le brunch du dimanche. Le menu est composé au fil des saisons et des produits du marché, la salle lumineuse et cosy, Maxime derrière les fourneaux et Julie en salle forment un duo aussi doué que souriant.
Mirabelle sur l'adresse, les prix sont très serrés pour une qualité au top (brunch à 20€).
En version italienne - avec la sidérurgie la Lorraine a attiré une importante communauté italienne-  la Maison Baci est un must au 23 place St Louis, comptez une bonne trentaine d'euros par personne pour déjeuner mais la cuisine de Jean-Pierre Panza vaut très largement le détour et si je vous dis que des Nancéiens font le détour, je vous ai tout dit.
Pour plus d'adresses, vous pouvez jeter plus qu'un oeil au blog lesmessesbasses.com :)
Metz n'étant distante de Nancy que de moins de 40 minutes, je n'ai pas hélas pas d'adresses d'hotel à recommander particulièrement (et non ce n'est pas du chauvinisme nancéien, croix de bois, croix de fer).

Quoi qu'il en soit de la rivalité Metz-Nancy, Metz est une ville d'eau que vous allez aimer découvrir lors d'un week-end et qui saura vous donner envie de découvrir davantage la Lorraine.