dimanche 31 octobre 2010

jour + peu importe car je suis allée recup'hairer mes cheveux ...


haaaa cette fois c'en est trop, je ne supporte plus mes cheveux ! je suis bien certaine que je ne suis pas la seule à avoir hurler ce cri du coeur féminin (et masculin qui n'ose se l'avouer).  ne plus supporter ses cheveux, c'est partir à la recherche du coiffeur qui va vous ramener à la vie, celui qui va vous comprendre, qui ne va pas vous transformer en ce que vous n'êtes pas, qui ne va pas copier une coupe qui ne vous ira pas, qui ne va pas vous écouter quand vous dites vouloir la même coupe que Sophie Marceau parce que de toute évidence, vous n'êtes pas Sophie Marceau...

mais que faire ? où aller ?
en plein désarroi capillaire, je me souviens d'une conversation avec une collègue de bureau et amie avant son départ pour la Guadeloupe ...  "je passerai te voir, j'ai rendez-vous chez recup'hair" ...
recup'hair, recup'hair... j'ai une tête de recup'hair ?
il semblerait que oui... j'ai un besoin urgent de recup'hairer mes cheveux !
je cherche et je trouve ...
un salon qui n'est pas qu'un salon de coiffure mais aussi une brocante années 50,
des coiffeurs qui ne sont pas que des coiffeurs mais aussi des artistes et une famille,
un bande-son qui associe le meilleur de la soul américaine Motown et du rock des années 50

je trouve le salon qui va me recup'hairer mes cheveux et me réconcilier avec le coiffeur.
merci Julia !

installée dans mon fauteuil de barbier, je patiente sagement ... être blonde cela se mérite :)

Recup'hair
101 rue de charonne
75011 PARIS
la coiffeuse qui m'a sauvée s'appelle Phanie

pour la bande-son... "Motown 50" chez Universal Music
mes préférées ...
my guy, Mary Wells
what's going on, Marvin Gaye







jour + ... est-ce bien la peine de compter ? brocante d'automne ...


c'est l'automne ! plus la peine de se cacher derrière l'été indien... les bruyères s'affichent chez les fleuristes, les feuilles ont pris leurs teintes rouilles et tombent à chaque coup de vent... il pleut... tous les signes sont bien là.
l'automne, c'est aussi les brocantes du dimanche dans Paris et plus particulièrement dans mon quartier du 11ème.





la brocante du dimanche... dès potron minet, arpenter la rue, fureter, s'étonner, sourire au hasard des stands et des rencontres ... l'oeil aux aguets de la bonne affaire ou de l'objet qui rapelle toute son enfance.
ma quête, c'est les tasses à thé anglaises, japonaises, rococo, kitsch... s'il y a des petites fleurs et un liseré doré, c'est pour moi !



pas de tasse à thé aujour'hui mais un compotier ... mais pourquoi acheter un compotier quand on est en quête d'un tasse à thé ? 


parce qu'il est lorrain :)
ce que j'aime dans une matinée d'automne, au détour d'une brocante... retrouver un peu de mon enfance ...














avant de déposer pommes, poires et grenade dans mon compotier chiné, j'adresse une petite prière à qui voudra bien l'entendre ... si vous avez une tasse à thé dépareillée qui vous encombre, je suis là pour l'adopter !

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.