mercredi 29 juin 2011

Can you feel the salsa tonight ?

Il a fait chaud, il fait encore chaud ... travailler en service client pour un site de e-commerce, c'est affronter les montées de chaleur tous les jours même quand il ne fait plus chaud dehors.
Pourtant, ça commence toujours bien et on démarre la journée prêt à pourfendre le retard de livraison ou le carton explosé et telle une fée bienveillante (ou un super chevalier musclé) ramener la joie dans la vie de votre client ... arrrggh non ça c'est dans les spots publicitaires de Bouygues Telecom ... parce que dans la vraie vie, à peine avez-vous ouvert votre ordinateur et/ou votre téléphone qu'un flot d'agressivité, d'incivilité et de rage non contenue se déverse sur vous ... et la température monte d'un coup.

Je travaille en service client depuis... heu... un certain nombre d'années et le moins que l'on puisse dire est que si la technologie s'est développée pour rendre les centres de relation client toujours plus performants, les clients ont également profité de ces années pour se rendre toujours plus "tuuutt" ou "tuuut" (sélection d'adjectifs à votre choix et rimant avec performant et que je m'interdis de prononcer).
Qu'on se le dise, contrairement à un adage trés répandu, être "tuutt" ou "tuuut" n'a jamais été la bonne voie pour se mettre un conseiller service client "in the pocket" et avoir une relation harmonieuse avec un interlocuteur prêt à braver tous les obstacles pour vous ... foin de chiantude, choisissez la sympathitude !



mais enfin quel rapport avec la salsa ?

à long terme, travailler en service client fait de vous un lézardé de la carafe, un fissuré du neo-cortex... et éventuellement un psychopathe.

pour ne pas finir en HP, le forçat du service client n'a d'autre solution que de trouver au moins une activité qui va lui permettre de décharger toute l'agressivité qu'il a accumulé dans sa journée de travail.

les expériences furent nombreuses :
  • crier sous un pont au passage du métro (pas bon, vous en ressortez aphone et sonné par le bruit)
  • taper dans un punching ball (excellent... jusqu'au moment où le punching ball vous revient dans la figure... pourquoi n'ai-je pas investi dans une Wii ???)
  • s'initier au yoga (bonne idée jusqu'au moment où la musique zen et la voix du professeur proche de la neurasthénie vous mettent tellement les nerfs en pelote que vous avez envie de retourner sous le pont au passage du métro pour hurler)
  • cuisiner ou tous simplement s'affaler sur le canapé avec tout mais alors absolument tout ce que vous aimez pour un soirée plateau-tv d'enfer (très mauvais plan... la balance ne vous le pardonnera jamais et vous non plus ne vous le pardonnerez jamais)
  • ...
jusqu'au jour où...  Oye Es El Pito ! Asi se goza !!!!
Isidro Infante, Celia Cruz, Yuri Buenaventura, Tito Puente, Compay Segundo, Ray Baretto .... sont entrés dans ma vie.
depuis ... les jours de chaleur ... je monte le volume et salsa, salsa ... envolée l'agressivité accumulée dans la journée !

http://www.deezer.com/fr/#/search/yuri%20buenaventura%20salsa
http://www.deezer.com/fr/#/search/el%20pito%20asi%20se%20goza

can you feel the salsa tonight ?

mercredi 15 juin 2011

beauty or not beauty ?

vous êtes-vous déjà penchée (ou penché !) sur un berceau en prononçant ces quelques mots, lourds de signification, "oh mais quel mignon bébé", tout en ayant en pensée "oh seigneur, c'est pas gagné pour lui/elle plus tard" ?
sommes nous tous égaux dans le domaine de la beauté ? indubitablement non.
la beauté est-elle plus belle lorsqu'elle est intérieure ? la réponse est bien souvent : "il n'y a que des personnes au physique peu avantageux pour dire cela !" et moi je me dis "oye, ce n'est pas gagné pour les moches" (et les moches, j'estime en faire partie, c'est dire si le sujet me touche).
la notion de beauté est-elle subjective ? certainement ... mais un nombre certain de personnes, hommes comme femmes, font néanmoins l'objet d'une unanimité pour le moins planétaire.
la beauté se mesure t-elle par des critères ? sans doute... même si chacun peut avoir ses propres critères ;)

mais pourquoi revenir sur cette notion de beauté largement rebattue ?
parce qu'un de mes magazines féminins préférés (et depuis près de ... un nombre certain d'années), ELLE, a mis en vedette de son dernier numéro l'actrice Monica Bellucci, beauté connue et reconnue, et qu'elle y apparaît nue et sans fards (enfin avec peu de fards ... et pas de retouches ? aie ! vilaine jalouse que je suis).
parce que la "mode" dans mes magazines préférés et de prendre des femmes reconnues comme sublimes pour montrer qu'elles sont comme chacune d'entre nous...
sauf que Monica Bellucci sans fards (enfin avec peu de fards) et sans retouche (enfin... re-aie ! *) sera toujours plus belle que moi.

si l'on met de côté le fait qu'il puisse exister une beauté innée et qui puisse être universellement reconnue, qu'est-ce qui fait que l'on se voit ou se sente belle ?

dans ma famille, il existe une réplique culte, "la photo est moche, mais c'est bien toi !" ... cette réplique me poursuit encore alors que ce n'est même pas moi qui suis sur cette fameuse photo (et je vous le dis de suite, jamais, même sous la torture, jamais je ne dirai qui est sur cette photo).
je lie cette remarque à une attitude qui m'est ordinaire, le plus amoureux des hommes peut me dire qu'il me trouve jolie, la meilleure des amies peut me dire que je suis jolie, ma famille peut me dire que je suis jolie, un ou une inconnu(e) peut me dire qu'il me trouve jolie ... rien n'y fait, je ne le crois pas.
la beauté ne serait alors qu'une question d'assurance ou de croyance personnelle ?
je suis belle donc je suis ?
beauty or not beauty ? that is the question :)




* à chaque mauvaise pensée jalouse correspond une décharge électrique dans mon clavier

mardi 14 juin 2011

Let me Kiehl's you ...

en matière de produits de beauté, l'offre est telle qu'il est difficile de rester fidèle.
un parfum, la nouveauté, un packaging amusant ou très beau, un sloggan accrocheur, une promotion (ou mieux un cadeau), le conseil d'une amie, une belle promesse ... et hop ! me voilà partie vers d'autres horizons.

mais il y a un port où je reviens toujours,
des produits qui sont devenus des doudous, des refuges, mes "must have" à moi !


je ne fais pas vous faire l'histoire de Kiehl's, tout est sur le site http://www.kiehls.fr/ et en français ;)
mon histoire avec Kiehl's a commencé avec un épisode de Sex & the city (... qui n'a pas rêvé d'être Carrie ?) et un baume pour les lèvres puis au fil des épisodes, mon histoire s'est enrichie d'un shampooing (amino acid) puis d'une crème pour le corps et d'un parfum ... un parfum très spécial, le parfum qui fait de moi une princesse à croquer, Original Musc.

de Kiehl's, j'aime les packagings "pharmacie" et l'atmosphère des boutiques façon "apothicaire"
de Kiehl's, j'aime les odeurs douces et naturelles
let me Kiehl's you avec ma crème fouettée au miel et au karité
let me Kiehl's you sous la douche avec une mousse douce au musc
let me Kiehl's you pour un aller simple vers New York City !

Kiehl's à Paris c'est une boutique au Printemps Haussmann et plusieurs dans Paris (72bis rue Bonaparte dans le 6ème, et une dans le quartier d'affaires de la Défense)
mais c'est aussi un site internet de vente en ligne http://www.kiehls.fr/

mes kiehl's à moi :
lip balm #1 (qui a presque mon âge !)
crème corps soy milk & honey body polish
crème corps soy milk & honey body butter
amino acid & sunflower : shampoing et après-shampoing
midnight recovery concentrate ... un serum à l'odeur de lavande addictif et aussi bleu que le bleu des yeux de big ;)
ultra facial cleanser... pour dire adieu à la pollution des journées en ville et s'éclairer le teint comme par magie

dimanche 12 juin 2011

KOT me, I'm famous !

Bien, il ne faut pas se voiler la face, j'ai beau dire que je ne céderai pas cette année à l'appel du régime miracle car mon problème de poids est avant tout un problème de rapport à la nourriture, à force de lire dans mes magazines préférés l'appel au régime paléolithique, asiatique ... drastique ? j'ai été prise d'une irrépressible attaque d'achats de compléments alimentaires de régime hyperprotéiné ...

Je sais, la femme est faible.


comme j'ai épluché un nombre certain d'articles mais aussi de blogs sans compter la lecture attentive des messages publicitaires opportunément reçus dans ma boite mails, j'ai porté mon choix de diète protéinée sur les produits KOT.
la commande est donc passée, je guette maintenant le passage du facteur qui va m'apporter le pack minceur qui va changer mes prochaines semaines.

KOT, c'est...
une méthode avec un blog de conseils dédiés http://kot-regime-blog.fr/
bien sûr un site de vente en ligne avec des conseillères pour vous aider http://www.kot.fr/

est-ce mieux ou moins bien que Jenny Craig, Dukan, Cohen, Gesta, Weight Watcher, Kousmine ou autre Scarsdale ? je ne sais pas ... mais il me fallait un cri de guerre pour me lancer et "Kot me, I'm famous" c'est celui qui me va le mieux !
et vous ? avez-vous lancé votre cri de guerre contre les kilos superflus ?

lundi 6 juin 2011

slim up my life !

haaaa régime... le mot est partout ... à la une des magazines féminins, en affiche de tous les espaces de para-pharmacie, de toutes les conversations entre filles (mais aussi entre ou avec ces messieurs) et bien sûr via de nombreux blogs
repeat after me les mantras du mois de juin :
  • slim, slim, slim, on n'est jamais assez slim
  • dukan cohen kot jenny craig sont mes amis, vous allez les aimez aussi
  • le gras est ton ennemi, la protéine est ton amie
  • maîtrise ton corps pour maîtriser ta vie
alors que faire ?
avez-vous remarqué comme la rondeur apparaît comme associée au joyeux, au gourmand, au gentil, à la bonhommie ?
justement en parlant de bonhommie, connaissez-vous le monde des monsieur/madame de Roger Hargreaves ? (Mr Men and Little Miss dans leur version originale) ... hé bien tous les personnages à fort capital sympathie sont ronds !


et je suis ronde ... c'est indéniable
alors que faire ?
maigrir et risquer de perdre mon capital sympathie pour montrer que je comme maîtrise mon corps, je maîtrise ma vie ou alors courir chez Berko pour déguster un délicieux cheesecake à l'éfigie de ma little miss préférée ?

je parcoure les sites dédiés à la minceur et aux régimes, complète consciencieusement quelques tests et le verdict tombe à chaque fois sur ma rondeur, je suis aux portes de l'obésité comme si j'étais aux portes de l'enfer.
rien de comique dans le verdict, car le mot "obésité" fait peur.

répétons les mantras du mois de juin :
  • slim, slim, slim, on n'est jamais assez slim
  • dukan cohen kot jenny craig sont mes amis, vous allez les aimez aussi
  • le gras est ton ennemi, la protéine est ton amie
  • maîtrise ton corps pour maîtriser ta vie
haaa je sens la tentation du cheesecake s'éloigner ... mais je sais bien qu'elle reste tapie dans l'ombre, prête à me faire succomber à la première occasion, à la première faiblesse ... car il faut bien l'avouer, je suis ronde par faiblesse, je suis le genre de ronde qui compense par un petit sucre une petite peine (et à grosse peine, très gros sucre !).
fi du mantra, pour m'éloigner des portes de l'enfer, il va me falloir travailler ... sur moi !


pour celles et ceux qui voudraient tout de même goûter un délicieux cheesecake comme à New York, mes adresses :
Scarlett's Bakery, 15 rue Léon Frot Paris 11ème (métro charonne)
Berko, 23 rue Rambuteau Paris 3ème http://www.cupcakesberko.com

et pour les autres, join me and slim up our lives :)

dimanche 5 juin 2011

Molton me sous la douche ...

Comme de nombreux travailleurs de la semaine, une partie du week-end est consacrée à remplir le réfrigérateur pendant que tourne une machine à la laverie automatique (studio ou petit F1 parisien oblige, la parisenne redécouvre les joies de la laverie de quartier) et bien sûr à faire le ménage (non je ne suis pas maniaque).
Pour moi, ces tâches hautement vitales se réalisent le dimanche ...
le dimanche ?
sacro-saint jour de repos de tout français qui se respecte ?
sacro-saint jour dédié à la vie de famille de tout français qui se respecte ?
je suis française - indéniablement - mais je n'ai pas de famille à Paris ... donc une fois les tâches ménagères terminées, je me délecte d'un programme spécial 'sans famille à Paris' et Molton Brown s'invite sous ma douche !

Oui, une fois que tout est rangé et propre, je file sous la douche (oui celle que je viens d'astiquer) et j'y retrouve avec délectation my sunday's luxury :  une grosse noix de bain douche Molton Brown


Molton Brown c'est mon petit luxe depuis que j'ai renoncé - contrainte et forcée par les aléas de la vie et du marché immobilier parisien - à la baignoire.
La bouteille, les couleurs et les senteurs, il n'y a rien dans ces produits made in england qui ne me plaise pas.
La mousse en est divine et fait la peau toute douce.
Une fois dehors, je poursuis avec la crème hydrante, enfile un tee-shirt de Big et m'installe pour la seconde phase de ce dimanche sans famille :
masque pour les cheveux
masque pour le visage (tenseur le masque... parce que ma traque contre les rides ne s'arrête jamais !)
une fleur de thé dans la théière
et ...



Pour avoir vous aussi Molton Brown sous votre douche :)
mais aussi au Printemps de la beauté, Printemps Haussman à Paris, au 1er étage, l'animatrice est adorable et vous comblera de "goodies" pour emporter Molton en week-end :)


Løv Løv Løv... all you need is a Løv tea !

La recherche du bien-être et de l'équilibre passe toujours pas une bouteille d'eau, un jus d'herbe (ou de fruits ou de légumes), un bouillon ... bref hydratation est THE mot à ne pas oublier.
THE comme thé ???
je suis dingue de thé, j'en bois toute la journée, je n'ai jamais assez de thé dans une journée.
du très démocratique 'lipton yellow' avec une rondelle de citron ou un nuage de lait (de soja) à l'aristocratique mousseline de Mariage Frères, pas un thé qui ne soit passé dans une de mes tasses.

de Mariage Frères, j'adore les thés verts aux noms poétiques ... thé à l'opéra, thé sur le nil, thé en provence, thé des impressionnistes...
de Damman Frères, j'adore les boîtes façonnées en carton et le thé noir 'jardin bleu' qui vous emporte en orient
de Kusmi Tea, je vénère les thés noirs à l'âme russe qui réchauffe l'automne et l'hiver comme les thés verts qui apaisent la chaleur de l'été
du Palais des thés, je déguste les fleurs de thé qui s'épanouissent dans la théière et font entrer le japon dans ma maison

folle folle folle... I'm falling in Løv with a tea...



parce que je suis toujours à la recherche d'un nouveau thé et de mon équilibre,
j'ai confié mon programme 'detox' à Løv Organic, petite soeur des thés Kusmi, qui propose des thés bio.
bon d'accord, je l'avoue le packaging autant que le nom me font craquer :)
au programme du mois de juin :
Løv is pure, un mélange idéal pour dire au-revoir aux mauvaises toxines
Løv is zen pour passer de douces nuits

Løv Løv Løv ...  all you need is to find your Løv tea :)


Retrouvez Løv Organic sur son site
http://www.lov-organic.com/
et en boutique :)
15 rue Montorgueil, Paris 1er

samedi 4 juin 2011

chick chick chick... chick your litt' !

hier soir, Big est arrivé par surprise avec cette entrée en matière 'tiens ma poulette, j'ai dévalisé le rayon livres du relay de l'aeroport rien que pour toi !"
poulette, poulette... en ces temps de féminisme exacerbé, Big prend de gros risques !
surtout que les livres en question, ce sont les derniers opus en format poches comme en édition classique de la "chick litt' " ou littérature pour poulettes :)


Je suis ravie car la chick litt', j'adore !
Ces histoires de filles qui cherchent l'amour, font des pactes, sont folles de shopping et qui bien sûr apparaissent comme terriblement superficielles, il m'en faut ma dose régulièrement.
la littérature pour poulettes est aux filles, ce que San Antonio et le roman de gare sont aux garçons !

la liste des trouvailles de Big pour faire de moi une poulette heureuse :
Summer in the city, Candace Buschnell
Mini-Accro du shopping, Sophie Kinsella
Les cadavres n'ont pas froid aux yeux, Andrea H.Japp (suite de l'excellentissime Cinq filles, trois cadavres mais plus de volant)
Lexi Smart a la mémoire qui flanche, Sophie Kinsella
Cinquième Avenue, Candace Buschnell

mais comme une poulette peut en cacher une autre, je complète les achats de Big (que j'adore... trop) par ma version d'un mois de juin très littéraire avec :
Un été sans les hommes, Siri Hustvedt (découverte avec 'tout ce que j'aimais')
La chasse aux étoiles, Hella S.Haass (auteure hollandaise à découvrir absolument !)
La complainte du paresseux, Sam Savage (il y a deux ans, je suis tombée amoureuse de son Firmin)
La vie très privée de Mr Sim, Jonathan Coe
sans oublier pour les frissons utiles en cette période de météo très chaude ...
Le léopart, Jo Nesbo
L'étoile de Strindberg, Jan Wallentin

"Poulette, tu m'offrirais un petit café ?" ...
hum hum ...
j'avais dit que je devais absolument me séparer de Big... je passe mon tour, pour cette fois !

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.