mercredi 28 septembre 2011

let's get pink, affichez votre ruban rose !



octobre approche même si la météo façon été indien nous fait oublier que l'automne est là, et octobre c'est le mois du ruban rose.
pour ce mois d'octobre 2011, l'association "le cancer du sein, parlons-en !" lancera sa 18ème campagne d'information et de sensibilisation.









Pourquoi en parler maintenant alors que j'ai plein de sujets possibles avec les Victoires de la Beauté ?
Parce qu'avec les posts dits "futiles" que j'ai déjà publiés et ceux que je m'apprête à publier, je culpabilise un peu ? non car justement un des thèmes abordés lors de la soirée de remise des prix aux lauréats, la vie des femmes était au coeur des préoccupations et que la beauté à tous les instants de la vie, même les plus dramatiques, n'est pas futile mais utile.

Parce que j'ai 34 ans à l'envers et que j'appréhende le rendez-vous qui m'a été fixé ? sûrement un peu,
Parce que cela devrait être octobre rose tous les mois ? oui !

L'association "le cancer du sein, parlons-en!" est née en 1994 de la rencontre des marques de cosmétiques Estée Lauder et Clinique, du magazine Marie-Claire et du Professeur Claude Jamin* avec 3 axes d'action : lutter contre la maladie, développer le dépistage, accompagner les femmes.

Cette campagne de 2009 vous a interpellée ?
moi oui, et pourtant je viens de mettre 2 ans à accepter plus qu'un contrôle de routine chez mon gynécologue ...  il y a donc du chemin à faire !

Pour vous informer et diffuser :
http://www.cancerdusein.org
http://www.facebook.com/lecancerdusein

une play-list ? just one song ...
Get outta my way, Kylie Minogue

let's get pink !

* Claude Jamin est président du comité scientifique de Nouvelles Recherches Biomédicales (NRB) Vaincre le cancer






lundi 26 septembre 2011

it's never too late to spread some magic ...


26 septembre....
le 26 septembre est le 269ème jour de l'année du calendrier grégorien,
le 26 septembre est le jour anniversaire de Brian Ferry et de George Guerschwin ... bon d'accord c'est aussi celui de M'Pokora et de Valérie Begue
un 26 septembre j'ai signé le premier contrat de travail de ma vie et suis entrée de plein pied dans le monde magique des centres d'appels
mais surtout, le 26 septembre ... c'était THE soirée, la soirée de remise des Victoires de la beauté... la soirée dont mes proches, et notamment un, se souviendront en raison du "yyyyyy yesssss" qui a suivi l'ouverture d'un mail confirmant mon accréditation pour cette soirée.



une soirée magique c'est quoi ?
c'est d'abord un lieu : le Théâtre de Paris
c'est une ambiance faite de lumière, de tentures rouges et de dorures ...
c'est avoir la chance d'entrer dans les coulisses pendant que les stars du show qui va se jouer rentrent dans leurs habits de lumière
c'est entrer dans le monde des Victoires de la beauté ...

vous venez ?









le noir se fait dans la salle... le show peut commencer !


it's a kind of magic ...
avec en play-list Magic, Robin Thicke
I got it, you got it ... we got the magic in ! 

Alors bien sûr dans les prochains jours, dans les prochaines semaines, vous en saurez plus sur les marques lauréates, sur les jolies personnes rencontrées ... mais ce soir ... let's spread some magic !


stand up pour Willy Mansion, créateur des Victoires de la beauté et show man !
stand up bis pour Elodie Gossuin, marraine des Victoires de la beauté, vraie Miss France et étoile de cette soirée
big up pour la découverte musicale de la soirée, Irma *
spécial big up à Manuela, Zelia et Sophie pour leur accueil chaleureux et leurs attentions


* vous pouvez retrouver Irma et son album 'letter of the lord' ici :
http://www.mymajorcompany.com/artistes/irma/


dimanche 25 septembre 2011

so let go and get éclectique !

dimanche...
grand soleil...
jour rêvé pour faire le ménage ?
cela aurait pu mais vendredi, je suis allée comme chaque vendredi acheter ma collection de magazines et cette semaine, cherry on the cake, le numéro 2 d'éclectique !

j'ai déjà parlé de ce nouveau féminin dans un post précédent et à l'occasion du numéro 1 et j'y consacre ce nouveau post car je le trouve vraiment différent.
pas de "people", pas de fausse polémique sur "l'affaire de l'été" et le féminisme, pas d'article sur le énième régime miracle qui va vous changer la vie, pas de publicité toutes les deux pages ... avec éclectique, s'ouvre des pages de vie comme une après-midi entre amies.
d'éclectique, j'aime le format et le papier épais, j'aime les photos, j'aime le ton des interviews, j'aime les découvertes ... et je l'avoue j'aime qu'une page soit consacrée à ma ville de coeur, Nancy, à ma ville d'amitié, Lyon, à ma ville rêvée, Venise et j'aime regarder Paris autrement grâce aux choix pointus de Veronica Fanfani (consultante pour de grandes marques italiennes) et de Véronique Constantinoff (dernier bébé en date : le trendy Do it in Paris !).
d'éclectique, j'aime retrouver le ton d'Atmosphères (magazine devenu depuis Atmosphères Côté Femme).

Alors d'accord toutes les adresses ne sont pas à portée de mon budget comme peut-être de celui de nombreuses autres lectrices mais est-ce une raison pour le bouder ?
non, car j'aime l'idée de me nourrir les yeux de belles choses, j'aime l'idée de découvrir des adresses dont peut-être je n'aurai pas osé pousser la porte ...
ne pas se brider, oser, let "the chic" comes to you, let go and get éclectique... à l'image de Tricia Guild, créatrice du fabuleux Designers Guild et à laquelle 11 pages sont consacrées dans ce numéro 2 qui tient plus que ses promesses.

picorez un peu d'éclectique sur le site du magazine ...
http://www.eclectiquemag.com/
vous aurez vite très faim d'en découvrir plus !

les fleurs sont toujours signées Constantina Bianca,
le chat est une faïence et émaux de Longwy... chauvine moi ? pas du tout ... attendez que je dédie des posts à Baccarat, Daum, Kostka, St Clément, St Louis, Gouvernel, Faïencerie de Longwy.... et nous en reparlerons ;)


samedi 24 septembre 2011

Feel the flow ... keep flowers in your life with Constantina Bianca !

alors oui, il y a les chaussures, les livres, les crèmes anti-rides, les mousselines de thés, mon parfum, le soleil, le chocolat, ma famille, Big ... tellement de choses dont je déclare ne pas pouvoir me passer... et puis il y a les fleurs...
est-ce le dernier luxe que je me garderai ? oui, sans aucun doute... plus encore que le chocolat ou les meilleurs thés au monde.
il y a les bouquets offerts, les bouquets achetés à la sauvette dans le métro, les bouquets sauvages ramenés de promenades, les bouquets à deux sous achetés sur le marché... et puis il y a les bouquets de Constantina Bianca...
un fleuriste artiste ou un artiste fleuriste ?
je vous invite à passer par sa boutique ...




play list to make the flow comes to you...
the right time, The Corrs
do I do, Stevie Wonder
galaxy, Hippiehaus
in the waiting line, Zero7
if you leave me now, Ive Mendes
tout est bleu, Ame Strong
aganju (buddha bar remix), Bebel Gilberto
let go, Frou Frou (ou Imogen Heap)
fallin' for you, Colbie Caillat



Constantina Bianca
114 rue de Charonne
75011 PARIS
M° Charonne (ligne 9)
du mardi au samedi de 10h à 20h30
le dimanche matin de 10h à 13h.
tel : 01 46 59 39 48





when Holly meet the Pink Panther...


A.Hepburn & G.Peppard, Breakfast at Tiffany's
Je ne saurai plus dire quel film de Blake Edwards j'ai vu en premier, probablement la Panthère Rose mais une chose est certaine, l'humour décalé teinté d'ironie autant que la mise en image de situations parfois aussi improbables que comiques ont fait de moi une afficionada sans réserves et à vie de ce réalisateur.

En gagnant un concours sur le site ELLE.fr, j'ai eu la chance de recevoir des places pour le cycle Blake Edward actuellement à la Cinémathèque Française.
Je ne me suis donc pas privée de déguster le romantique et mélancolique Breakfast at Tiffany's (Diamants sur canapé) puis est prévu un opus du cycle de The Pink Panther (La Panthère rose) car oui, je dois l'avouer, je suis folle de l'inspecteur Clouzeau.
Breakfast at Tiffany's est un bijou autant par les acteurs que par la finesse de l'adaptation à l'écran du roman de Truman Capote.

Holly est une jeune femme qui vit de ses charmes à New York après avoir fui le Texas. Passionnée de bijoux, elle admire chaque jour les vitrines du joaillier Tiffany's et s'emploie à trouver un riche mari en organisant de folles soirées dans son appartement. Sur le même palier, Paul Varjak, séduisant écrivain en recherche de succès et entretenu par une riche maîtresse, est séduit par Holly mais ne dispose pas des fonds nécessaires pour séduire la belle... 

Pour suivre les aventures d'Holly et de Paul, j'ai sélectionné la Panthère Rose ... les tribulations de l'incroyable et incomparable Inspecteur chef Clouzeau étant liées à l'attraction pour le fabuleux diamant dit "la panthère rose" par les plus grands voleurs au monde.




Blake Edwards à la Cinémathèque française (Paris, M° Bibliothèque ou Bercy) du 24 août au 17 octobre

si vous n'êtes pas parisienne ou parisien, ne vous privez pas d'une séance pour autant...  un dvd et la magie est chez vous !
Breakfast at Tiffany's (Diamants sur canapé) avec Audrey Hepburn et George Peppard
The Party (La Party) avec Peter Sellers 
le cycle des "Panthère Rose", mes préférés : The Pink Panther (Peter Sellers et David Niven), The return of The Pink Panther (Peter Sellers et Christopher Plummer) 
Blind date (Boire et déboires) avec Bruce Willis et Kim Basinger
Switch (Dans la peau d'une blonde) avec Ellen Barkin... celui-là je ne pouvais pas ne pas le mettre en sélection !
Victor Victoria avec Julie Andrews et James Garner 

une play-list ?
que diriez-vous de passer une soirée sur les notes d'Henry Mancini ?

a place to go ?
admirer les vitrines de la place Vandôme pour se mettre dans la peau de Holly !


merci au site ELLE.fr pour son concours 'Diamants sur canapé" en partenariat avec la cinémathèque française qui m'a permis de bénéficier de deux places offertes ! 
on ne le dira jamais assez, pour gagner, il faut jouer :)




jeudi 22 septembre 2011

It's a very little story about something pink

vitrine Fashion week "Milano" - Galeries Lafayette


L'actualité est morose,
l'automne me rend morose,
mais il y a des choses qui me font voir la vie en rose...

... comme passer devant une vitrine d'un grand magasin et agrandir les yeux grands comme des soucoupes devant une paire de sublimes escarpins roses à paillettes.










play-list pour voir la vie en rose
la vie en rose, Grace Jones
spinning around, Kylie Minogue
ain't no mountain high enough, Marvin Gaye & Tammi Terrel
so what the fuss, Stevie Wonder
half mast, Empire of the sun
mais surtout s'offrir des fleurs, des fleurs et encore des fleurs ... enfin si quelqu'un se dévoue pour m'offrir les escarpins roses à paillettes, ma pointure c'est 38 !



rose et pivoines, Constantina Bianca 
(artiste fleuriste, 114 rue de charonne 75011 Paris, M° Charonne)

mardi 20 septembre 2011

tuesday's night blues...

Dans mes semaines parisiennes, il y a bien sûr mon travail qu'il m'arrive de quitter un peu tard, comme ce soir, pour filer à la "laverie du quartier" ...et plonger le nez dans le dernier livre que j'ai entamé - Eleven, Mark Watson - pendant que serviettes éponge, taies d'oreiller et autres linges se font mousser par une lessive qui sent la fleur d'oranger.

... et ce soir, nez retiré du livre car le biiiip de fin de cycle de la machine a retenti, je réalise qu'il fait nuit noire ... mais vraiment noire la nuit.
il n'est pourtant pas si tard, à peine 20h30 ...depuis quand il fait nuit à 20h30 ? depuis que l'automne approche à grand pas et que je sens le blues automne-hiver monter en moi.
rues et terrasses se vident,
les salles des petits restaurants de mon quartier se parent de bougies et d'ambiance douce ... comme au coin du feu.
bientôt l'odeur de marron chaud,
le 11 novembre,
la St Nicolas et les vitrines des grands magasins,
le compte à rebours pour les achats de Noël ...

stooooop !
I get the blues ...
je veux du soleil sur ma peau, je veux la dolce vita et pas me retrouver à la rubrique hivernage, chaussettes, collants ...
je rumine en ramenant mon sac de linge propre, chaud et embaumant la fleur d'oranger,
j'ai mal aux pieds ... note pour demain, penser à m'acheter cette crème miracle au packaging et au nom assez improbables de NOK*

Demain je lance le plan anti-blues automne-hiver !

En attendant, la play-list du soir ...
the lady dings the blues, Billie Holiday
inner city blues, Marvin Gaye
crazy blues, Mamie Smith
black magic woman, Fleetwood Mac
memphis blues, WC Handy
minnie the moocher, Cab Calloway
how blue can you get, The Blues Brothers
sweet home Chicago, The Blues Brothers

come on baby, don't you wanna go ... and...
http://www.youtube.com/watch?v=WyctGDDvK0g
si vous résistez aux Louisiana Gator Boys associés aux Blues Brothers ... alors il vous faut le mega plan anti-blues automne-hiver :)
http://www.youtube.com/watch?v=p4OEIaXSAsk&feature=related
and go to Nassau !!!!



NOK d'Akileïne
http://planete-beaute.blogspot.com/2011/09/ces-douleurs-que-nous-les-mecs-on-ne.html#comments

chaussures Bombay Light, Clarks .... en noir mais très bien aussi en camel (je n'ai pas pu choisir entre les deux)


lundi 19 septembre 2011

accréditation ... celebration !



Saveur de l'année, Trophée de la maison, Victoire de la beauté... je suis certaine que vous avez déjà eu l'occasion d'acheter un produit portant une des ces estampilles... peut-être même l'avez-vous acheté justement parce qu'il portait cette estampille comme gage de reconnaissance de qualité par un panel de consommateurs et un circuit rigoureux de sélection.


Les victoires de la beauté, c'est ...

source : Monadia


Les Victoires de la beauté sont remises chaque année dans le cadre d'une soirée prestigieuse et cette année en plus d'associer un jury d'e-consommateurs et bloggeurs, un concours 'reporter' a été organisé et cet après-midi, j'ai reçu mon accréditation !


Cela peut paraître puéril mais ma première réaction a été un grand cri de joie dans le style "Yessss".
Autrement dit en langage facebook, mon ego surlike !

le site des Victoires de la beauté : 

one and only song to celebrate !
Celebration, Kool and the Gang


Rendez-vous très vite pour en savoir plus sur Monadia, les Victoires de la beauté et des articles consacrés à cette soirée qui s'annonce fabuleuse !
Je vous l'accorde... ce soir, je n'ai plus 34 ans à l'envers mais tout juste 15 !

dimanche 18 septembre 2011

with the help from my officina !


Je suis folle de presse féminine,
et force m'est de constater qu'au-delà de ma difficulté à accepter les effets du temps qui passe,
chaque jour, chaque semaine, chaque mois paraissent des articles sur le thème non pas seulement de rester jeune car rester jeune d'esprit est à la portée de tous mais garder l'apparence de la jeunesse.
Plus que de la coquetterie féminine, ce sujet complexe de l'apparence s'est insinué dans le monde même du travail ... l'apparence comme signe extérieur de compétences, d'énergie positive, de santé.

Je reconnais que certains jours de mauvaise mine, de fatigue, l'image que j'ai de moi se dégrade et j'imagine que cela peut également être ressenti par les personnes que je rencontre.
Alors s'agissant de ré-aménager ma vie, de vivre mieux, je me penche bien sûr sur ce que peut apporter la cosmétologie en matière d'aides.

Aventurière des crèmes anti-rides, anti-taches, anti-temps qui passe, j'ai accordé plus d'attention aux marques qui, loin des acides hyaluroniques et gels miraculeux autant que technologiques, ont centré la création de leurs produits sur la pharmacopée, les remèdes anciens...
Il y a les marques pionnières et déjà reconnues comme Kiehl's, Dr Hauschka, Weleda, Decleor, Aesop... et puis les "petites nouvelles" comme Talika, Garancia, Patyka et une marque canadienne que je teste en ce moment après un shopping à prix très raisonnable dans ma pharmacie de quartier* : Officina, Urban Therapy.

Le concept, la promesse : en tant que marque éco-responsable, proposer des solutions aux problèmes qu'engendre la vie urbaine ... stress, pollution, excès, décalage, douleurs... autant dire que cela me parle !

source site Officina :

Près de  85% de la population mondiale résidera dans les villes d’ici à 2015. Or, la vie urbaine a des effets nocifs sur notre esprit et sur notre peau. La pollution croissante, un rythme de vie déséquilibré, notre mode d’alimentation, les univers climatisés et les contrastes de températures sont autant de phénomènes qui perturbent notre organisme.
Les conséquences se lisent sur la peau et le corps …
  • Peaux sensibles, irritées
  • Peaux grasses, asphyxiées
  • Peaux déséquilibrées, teint terne
  • Signes de vieillissement prématuré
… et aussi sur l’esprit
  • Besoin de relaxation
  • Quête de bien être
  • Recherche d’équilibre
  • Envie de vitalité
Officinaurban therapy, DES SOINS POUR LE CORPS ET L’ESPRIT.

illustrations issues du site de la marque 

Cela tombe bien, le stress cela me connaît, les décalages en tous genres aussi, j'ai donc fait mon marché parmi les gammes STRESS et SKIN IN THE CITY (j'adore le nom !)


Cela fait maintenant 3 semaines que les flacons, au look joliment rétro, s'occupent de ma peau.

Mention "produit que je vais garder à vie", c'est devenu ma crème de 8heures (référence l'incontournable crème de 8 heures de la grande Elisabeth Arden) : le gel vert.
http://www.officina.ca/fr/gel-vert/
A l'ouverture du pot, l'odeur du gel à base d'aloè vera est agréable, voir addictive, mais au toucher ... comment dire ? le gel fait un peu gluant... l'idée pourrait venir de faire marche arrière, erreur... une fois sur votre peau, le gel fond, rafraîchit, apaise, répare ... bref ça y est, gel vert vous a pris dans ses filets !

  • un petit bouton qui traîne ? 
  • un peu trop de soleil ?
  • la peau irritée ?
  • un coup de fatigue ?

rien ne résiste à gel vert !

Mention "sérum idéal en cure vitaminée" : nectar absolu (gamme SKIN IN THE CITY)
http://www.officina.ca/fr/nectar-absolu/
Je ne vais pas mentir, l'odeur de fleur d'oranger qui se dégage à l'application est un vrai moment de bonheur le matin, mais l'effet hydratant pour ma 'vieille' peau est un peu insuffisant sur le long terme et il n'agit pas en actif 'anti-taches' qui est un problème majeur pour moi ... on ne le dira jamais assez : abus de soleil, taches au tournant de ta vie !
Je le garde néanmoins en cure joker et ne vais pas tarder à tester sa soeur complémentaire, la crème absolue.

En bilan, une très jolie marque à prix accessibles, entre 8 et 39 euros (20 euros pour le gel vert et 26 euros pour le sérum).

Etes-vous prêts pour une Urban Therapy ?
Trouvez votre officine ici : http://www.officina.ca/fr/category/magasins-shop/france/?lang=fr


*
Pharmacie Voltaire-Charonne
180 boulevard Voltaire
75011 PARIS
M° Charonne
accueil et conseils au top !


mama used to say...



live your life !
hmmm non ça c'est le titre d'une chanson dont je ne vous donnerai pas le nom de l'auteur et l'année de sortie avant la fin de ce post.
non, mama used to say : lis toute ta vie !
et je lis dans le métro, dans le train, dans les salles d'attente, sur mon canapé, à la laverie automatique, pendant les vacances, parfois pendant ma pause déjeuner... je lis autant que je peux.


pour ce mois de septembre, j'ai peut-être eu les yeux plus gros que le temps que je peux consacrer à lire mais heureusement je ne suis pas très télévore ... enfin si j'étais abonnée à canal+, je succomberai certainement aux "Borgias", dernière née Showtime, qui promet d'être aussi addictive que "The Tudors" passée sur Arte (bien sûr je regarde ces séries en VO pour le côté éducatif et pas du tout mais alors pas du tout pour les acteurs ... God knows que je ne suis absolument pas séduite par Jonathan Rhys-Meyer qui m'a fait voir Henry VIII sous un autre jour ...mais uniquement par sa diction.



J'ai commencé ma sélection de septembre avec peu d'avance pendant mes vacances en août ... ce n'est pas de la triche mais une simple anticipation sur le fait que septembre serait un mois chaotique et je ne me suis pas trompée.
J'ai attaqué la pile avec de la chick'lit et l'inimitable Candace Bushnell avec Four blondes et Summer and the City, le premier en VO, le second en traduction française... c'était les vacances quand même !
Pas de surprise, le ton est gentiment insolent, les personnages féminins attachants ... un bon moment... mais j'ai nettement préféré Le Diable vit à la campagne (suite de Le Diable vit à Notting Hill) de l'anglaise Rachel Johnson, les héroïnes, Mimi en tête, n'étant pas sans rappeler Edina et Patsy, les quadragénaires déjantées de la série Absolutely Fabulous.
Une plongée amusante dans la campagne anglaise entre la "gentry" locale - tea time, jardinage et parties de chasse - et les néo-ruraux qui veulent retrouver la vie à la campagne en vendant des confitures maison à prix d'or en surfant sur la mode 'home made' et bio.

Il me fallait bien ces 3 romans pour pouvoir attaquer Persécution d'Alessandro Piperno où la plongée en enfer de Leo Pontecorvo, professeur de médecine aussi brillant que respecté, quand il apprend lors d'un journal télévisé qu'il est accusé d'une relation coupable avec une toute jeune fille, mineure et par ailleurs amie de son fils.
L'écriture est acérée parfois cynique, le héros n'en n'est pas un et on pourrait être tenté de le détester si l'auteur ne nous le rendait pas si profondément humain.
Difficile de ne pas lire Persécution sans faire de lien avec l'actualité de cet été et la voir autrement.
Des livres lus depuis début août, Persécution est certainement, avec Un été sans les hommes, celui que je recommanderai sans aucune réserve.

Ont suivi avec délice Les oliviers du Négus (Laurent Gaudé) et La complainte du paresseux (Sam Savage).
Je suis amoureuse des mots de Laurent Gaudé donc je ne saurai pas être objective alors je ne le suis pas... je me suis laissée portée par les histoires liées aux oliviers du Négus et je ne demande rien d'autre que de me laisser portée encore.
J'ai découvert, comme beaucoup, Sam Savage avec le charismatique Firmin, rat de son état et séduisant intellectuel par son esprit. Avec La complainte du paresseux, j'ai retrouvé avec plaisir son écriture décalée et un poil acerbe avec un anti-héros, looser du quotidien et écrivain ignoré dont la succession de mésaventures et d'échecs vous donnent l'impression rafraîchissante d'être béni des dieux.

J'ai dévoré puis relu Un été sans les hommes (Siri Hustvedt).
L'écriture est sans concession (pour les hommes), pleine d'émotions (pour les femmes), une merveille littéraire.
Une pause pleine d'humour british avec Dial M for Merde de Stephen Clarke à lire in english in the text pour apprécier la vision unique de l'auteur sur la France, je vais pouvoir passer au suivant et là j'hésite entre Eleven de Mark Watson et La tentation du homard d'Elisabeth Gilbert ... à moins que je n'ouvre le très sombre Les lames de Mo Hayder.
et comme nous sommes dimanche, no sunday's afternoon without ...
  • un éventail bien nourri de presse féminine 
  • un masque hydratant pour les cheveux (je l'ai dit et le redit, être blonde, c'est du travail)
  • un masque réparateur anti-rides (comment pensez-vous que je puisse fêter ma 34ème année à l'envers sinon ?)
  • une tasse de thé (en ce moment Lov is Pure de Lov Organic et thé à l'Opéra de Mariage Frères)
  • des cookies Michel & Augustin.... haaaaa dérapage, je voulais écrire une grappe de raisin !




et en play-list...
mama used to say, Junior (1982)
à voir ou revoir :
AbFab (Absolutely Fabulous) ou les aventures et mésaventures d'Edina Monsoon et Patsy Stone, quadragénaires déjantées à Londres
The Tudors, série "showtimienne" avec l'irrésistible Jonathan Rhys-Meyer
Sex and the City ... tout mais surtout la 6ème et dernière saison




samedi 17 septembre 2011

try a little tenderness...






roses "Avalanche"
sedum rose
et fusain du japon

ma play-list du week-end avec ou sans rose ...
Kiss from a rose, Seal
Bed of roses, Bon Jovi
La vie en rose ...
Les roses et les promesses, Benjamin Biolay
True, Spandau Ballet
Try a little tenderness, Otis Redding
The look of love, Diana Krall

pas de livre mais des douceurs à  partager ...
Ispahan de Pierre Hermé
Yasmine, cupcake création de Scarlett's bakery
une tasse thé à l'Opéra de Mariage Frères ou de thé vert à la rose de Kusmi




Constantina Bianca 
114 rue de Charonne
75011 PARIS
M° Charonne

vendredi 16 septembre 2011

me and Jo Malone...


on peut chercher ses clés, son sac, la paire d'escarpins idéale, 
on peut chercher plein de choses et les trouver (ou pas !), 
on peut chercher longtemps, 
on peut chercher toute sa vie et ne jamais trouver...

j'ai cherché et rêvé... 
d'être la dame en noir et son mystérieux parfum,
d'être la femme que l'on ne peut oublier tant son parfum a un sillage unique, envoûtant, captivant...
autant dire que ma quête de ce Graal olfactif  a connu quelques déboires et échecs cuisants.
"Son" parfum, comme signature olfactive, il faut l'identifier, l'apprivoiser, se l'approprier, le faire sien.
Peut-on lui être infidèle une fois qu'on l'a trouvé ?
oui, certainement, mais irrémédiablement, on revient vers lui, on le recherche chez les autres, bref, il nous colle à la peau.

Je me suis glissée dans le parfum de personnes aimées ...
le n°19 d'une grande-tante partie trop tôt, 
l'Ô fraîche et rassurante de ma maman, 
la douceur sucrée de la crème Bergasol de ma grand-mère paternelle, 
la cologne ambrée et le Cuir de Russie de mon grand-père paternel, 
l'odeur envoûtante d'Habanita (surnomé "Fatalitas" par mon père) de ma grand-mère maternelle, 
les embruns et le soleil de Californie de New West (Aramis, qu'on ne trouve plus en France et que je regrette!) d'un homme adoré...

J'ai cherché, parfois aimé ... et puis j'ai rencontré l'orgue de parfums Jo Malone... 


Jo Malone, c'est 21 fragrances classées par famille : citronnés, floraux légers, fruités, floraux, épicés, boisés.
21 fragrances à mixer, combiner, mélanger pour créer son parfum !

crédit photo : http://www.jomalone.fr/decouvrez_les_parfums.tmpl
me and Jo Malone...
terminé mon errance, j'ai trouvé mon parfum, il n'appartient à personne d'autre que moi car il associe selon mon humeur, selon l'heure du jour ou de la nuit, différentes fragrances.

hier, j'ai eu l'occasion de participer à la soirée de lancement d'une nouvelle fragrance, Wild Bluebell 
une soirée placée sous le signe de la campanule bleue des sous-bois et jardins anglais, 
une fleur d'un bleu profond et chatoyant,
une fleur au parfum aussi doux que sauvage, 
la promesse d'un sillage tendre et excentrique comme un jardin anglais !

une soirée au parfum de douce folie avec la présence de deux artistes pour personnaliser les élégantes boîtes Jo Malone à l'image de Wild Bluebell ... une princesse gracile, le souffle d'un papillon, la douceur du lapin blanc ...


Wild Bluebell
notes de têtes : campanule & girofle
notes de coeur : muguet, églantine & jasmin
notes de fond : ambre blanc et musc 





un pschitt de wild bluebell pour vous évader,
une gamme complète pour vous capturer ...

Jo Malone c'est un site internet :
http://www.jomalone.fr/accueil.tmpl

Jo Malone, c'est trois espaces de vente à Paris :
326 rue St Honoré, Paris 1er
Printemps Haussmann
Théâtre de la beauté au Bon Marché







Raphael de Villers et Philippe Goron, artistes en action pour personnaliser chacune des boîtes pour cette soirée de lancement "Wild Bluebell" sous le signe d'une Angleterre onirique et romantique.






Ma play-list ...
les parfums de sa vie, Art Mengo
ton parfum, Magali Noël (texte de Boris Vian)
le parfum, Jenifer
pas un titre mais un trio de japonaises pour le groupe electro-pop Perfume !
Candy perfume girl, Madonna (non je ne fais pas une obsession sur Madonna)
Scentless Apprentice, Nirvana
Perfume, Chris Brown
Spilled Perfume, Pam Tillis (oh yeah un peu de country !)


et lire un peu ? beaucoup ...
Le parfum, Patrick Süskind
Le parfum de la dame en noir, Gaston Leroux
Parfum de meurtre, Anne Pietri & Nathalie Rovi
Petite géométrie des parfums, Brigitte Proust
Plaisirs de parfums, une invitation à sentir autrement, Béatrice Boisserie & Coco Tassel
Parfum d'empire, la vie extraordinaire de François Coty, Alain Duménil
Le parfum, Catherine Donzel

Merci à toute l'équipe Jo Malone du Printemps Haussmann pour cette soirée et un merci spécial à Karine pour chaque moment de partage à la recherche de mon parfum !

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.