samedi 21 juillet 2012

tout est bleu...

il est temps de faire une pause,
une pause pour me rénover,
une pause pour me reposer,
une pause pour réfléchir,
une pause pour se ressourcer,
une pause pour mieux repartir,
une pause pour aimer à nouveau,
une pause pour se faire simplement du bien :)

merci à tous les amis réels et virtuels qui lisent ce blog que je mets en pause le temps d'une pause
un petit clic ici et vous saurez ce que j'ai envie de partager avec vous :)
je nous souhaite un bel été.

ps : les commentaires sont exceptionnellement fermés car je ne pourrai ni les lire ni y répondre mais j'ai déjà hâte de vous retrouver ;)


mardi 17 juillet 2012

J-3... travel time ! and little travel box mais à la fin

dans 3 jours, je dirai "bye bye open space" sans remords,
j'ai besoin de m'éloigner un peu, faire le point et me préparer avant de laisser les derniers liens se dénouer et faire un grand saut vers de nouvelles aventures.

pendant longtemps, la stressée permanente que je suis faisait, défaisait et refaisait sa valise ou son sac au moins 5 fois avant de partir... avec toujours en tête le "oh j'espère que je n'ai rien oublié..."
et puis j'en ai eu assez d'embarquer 20 kgs de bagages inutiles, de rentrer avec des vêtements parfaitement pliés et propres, de racheter THE truc que bien sûr j'avais oublié, de me démonter l'épaule en portant mon sac ou de dégringoler dans les escaliers roulants... emportée par le poids de ma valise, de devoir sourire bêtement avec les pieds en dedans pour qu'une âme masculine se sente généreuse et prenne en charge la dite valise, et pire que pire de ne pas avoir la place pour rapporter de jolis souvenirs ;)

du coup...  une valise de vacances, c'est ...
deux chinos, un clair et un foncé
sept tee-shirts en coton et lin... matière confortable, chic et qui se lave et sèche très vite !
une chemise blanche en voile de coton
un twin-set en coton (Gap ou Uniqlo, bon marché et plein de coloris !)
une robe (parce qu'on ne sait jamais !)
un paréo et un maillot de bain
un paire de tongs slim (des Havaianas bronze doré trouvées dans un vide-dressing que je vous recommande en cliquant ici  Nad est une vendeuse adorable), une paire de ballerines, des sandales à fines brides (j'ai les converse aux pieds... trop lourdes pour être dans la valise)
et une étole en laine très fine...parce que parfois il faut se protéger d'une climatisation un peu prononcée et que les soirées peuvent être fraîches

pour le reste, on trouve des choses très bien partout... et le shopping ailleurs que chez soi a une saveur incomparable ;)

alléger ma valise côté vêtements et shoes m'a permis de laisser plus de place à ma trousse de toilette et mes indispensables à moi sont en dessous en photo... les connaissez-vous ?
et vous ?
plutôt roots ou excédent de bagage ?


bon, 
si vous avez envie de découvrir le contenu de "my little travel box"... vous pouvez continuer :) 


   

donc au programme :
un petit pot de crème "multi-lift" de Lancôme... toujours utile car les rides, ça s'éradique et sans pitié
une gel douche tout doux de Roger Cavailles, idéal après la piscine ou le bain de mer
une eau de cologne Couvent des Minimes... on dira ce qu'on veut de l'eau de cologne mais ça sent bon, ça rafraîchit, en friction sur les tempes ça aide à faire passer le mal de tête et quand on le mal des transports ou que l'on voyage avec des enfants... le petit flacon de cologne, on apprend à ne plus l'oublier... je ne rentre pas dans les détails...
une mini trousse agnès b. avec des mini-rouges et un mini mascara qui vont faire le bonheur de ma nièce où comment faire plaisir avec pas grand chose ;)
les bonus de Kanako dont je ne me lasse pas... dans ma tête, j'ai 10 ans ! 



en cadeau de l'été, je suis tombée sur le pareo turquoise et violet... parfaitement assorti à mon nouveau ras de cou :) 
cela tombe très bien car le paréo est un de mes indispensables en voyage : c'est une étole, c'est une mini-robe, c'est une jupe longue, c'est une couverture pour s'allonger sur le sable ou l'herbe... et quand on sait le plier, cela peut aussi être un sac... le paréo c'est un indispensable en voyage :)

comment ça j'ai une peau de poulet élevé dans le métro ? 
le soleil n'est pas bon pour la peau... d'abord...


dimanche 15 juillet 2012

when I was a little girl...

I had a dream...
and now I'm older and feeling deep in blue...
quand j'étais petite fille,
je rêvais que je vivais au soleil, sur une île blanche et bleue,
mes journées rythmées par le ksssksssskssss des cigales,
mes nuits bercées par le ressac des vagues,
j'aimais et étais aimée...
je ne saurai dire de quoi je vivais mais je rêvais, la vie était douce et tout était possible.
j'ai grandi et la vie s'est chargée d'enfouir loin très loin mes rêves.
à quel moment ai-je arrêté de rêver ? je ne sais plus mais je sais qu'en arrêtant de rêver, j'ai coupé court à une formidable source d'énergie, à une forme de naïveté et de confiance qui fait qu'on se sent prêt à tout.

et puis arrive des moments où l'on se sent à un tournant, il faudrait sauter, aller de l'avant sans regarder en arrière et en cet instant, je suis longtemps restée sur le bord, en équilibre instable, sans arriver à me détacher vraiment de liens affectifs et professionnels.
en cet instant, je suis sur le bord...
je sens les liens qui se défont, se détendent, s'effilochent...la fin est proche... get ready to jump !


si vous n'avez pas cliqué sur Dream, encore une chance d'enchanter vos oreilles en découvrant Priscilla Ahn en cliquant ici 


jeudi 12 juillet 2012

sun, summer and books !

à l'heure où je commence à écrire ce billet, il pleut à seaux sur Paris... je dois dire que ce n'est pas vraiment l'été ensoleillé dont je rêve quand Paris se vide et qu'il fait bon profiter des terrasses mais ce temps s'accommode pour le moins très bien d'une tasse de thé fumant et d'une bonne pile de livres puisque c'est de livres dont il va être question :)

si je devais choisir ce que je pouvais trouver ou avoir sur une île déserte, je serais bien dans la peine car un bagage cabine ne serait pas suffisant... mais une chose est certaine, il y aurait des livres, sans aucun doute possible, il y aurait des livres.
pour cet été, je me suis réservé une petite pile associant polars, romans et chick lit' (c'est les vacances !).

côté polars, j'avoue une addiction certaine aux sélections des éditions Actes Noirs...
dans ma pile et en bonne place La Sirène de Camille Läckberg, 6ème et très attendu opus des aventures d'Erica Falck.
mais aussi Un café maison de Keigo Higashino, auteur japonais aux intrigues aussi diaboliques que romantiques dont j'ai adoré La maison où je suis mort autrefois et Le dévouement du suspect X

si vous n'avez pas trop de place dans votre valise et cherchez des formats poche, je vous recommande Code 1879 de Dan Waddel... des crimes passés qui viennent hanter le présent, un généalogiste, Londres... une intrigue qui vous tient en haleine jusqu'aux dernières pages.
et Sorry de Zoran Drvenkar... à Berlin, 4 amis d'enfance ont créé une agence un peu spéciale, Sorry, qui prend en charge les remords et va s'excuser auprès de salariés licenciés, d'associés spoliés, de concurrents écrasés... mais un jour c'est un assassin qui vient demande les services de l'agence et l'enfer s'ouvre sous leurs pieds... terrifiant !

aux éditions du Seuil, à mi-chemin du polar et de la chick lit', Invitation à un assassinat de Carmen Posadas. Ruinée, divorcée de son cinquième mari, Olivia a décidé d'en finir avec la vie en invitant sur son yacht 8 convives qui ont tous de bonnes raisons de vouloir sa fin... la fin arrive mais qui a tué Olivia ?
C'est sa soeur, Agata, qui va mener l'enquête et utiliser la blogosphère en miss Marple de temps modernes.


côté romans, 
du loufoque, de l'humour et de la détente avec 
Sacrée Famille ! de David Saffier (auteur de Maudit Karma, Jésus m'aime et Sors de ce corps William !) où quand une libraire en mal de ventes et en pleine déroute familiale décide d'inviter Stephanie Meyer, célébrissime auteur de la saga Twilight, la rencontre est une catastrophe qui va entraîner la famille Wünschmann dans des péripéties dignes du grand blond à la chaussure noire...

Désaccords Parfaits de Jonathan Coe dont j'ai adoré la vie très privée de Mr Sim

Pourquoi pas ? de David Nicholl au sujet duquel je dirai que si vous n'avez pas encore succombé à Un jour... courrez :)  Pourquoi pas ? c'est le destin de Brian Jackson dans l'Angleterre des années 80, de Margaret Thatcher et des paillettes de la new wave.

Betty et ses filles de Cathleen Schine... une comédie douce-amère, une histoire de femmes, d'une mère qui divorce après 50 ans de mariage, de ses filles, d'un cottage en bord de mer...

et enfin Salut Marie d'Antoine Sénanque dont je ne sais rien si ce n'est que la jaquette m'a séduite en quelques mots "la Vierge m'est apparue le 1er avril 2008. La date était mal choisie. Je sais qu'humour et spiritualité ne sont pas toujours antagonistes mais sincèrement j'aurais préféré le 31 mars" ... j'ai souri, il n'en fallait pas plus pour que le road trip à Lourdes de Pierre Mourange, vétérinaire dépressif et morose, rejoigne ma pile de livres pour l'été :) 


vous en voulez encore ?
comme je vous comprends :)
alors je vous conseille d'aller glaner de jolies lectures chez la Flaneuse et profiter des critiques d'une Peste aussi curieuse qu'érudite !


et puis ensuite, retrouver un sac en toile mythique de son adolescence, y placer un livre, un appareil photo, une paire de lunettes de soleil, une crème solaire, un petit carnet ... et engranger de jolies choses :)




so...



mercredi 11 juillet 2012

be Happy !

le temps est gris depuis trop longtemps,
chacun cherche l'été et le soleil,
et il est parfois difficile de garder un mental positif.
il est temps de re-apprendre à cultiver et à engranger les petits bonheurs ...
so let's go and be happy !

  

what maked me happy today ?

  • acheter un jus d'orange qui porte mon prénom avec une étiquette top kitch (et là vous vous dites peut-être, aouch, si une petite bouteille de jus d'orange achetée chez Picard fait sa journée... y'a du malheur !)
  • me faire offrir une petite botte de freesias jaune soleil 
  • ouvrir mon Keel's simple diary et cocher que ma journée a été vitaminée :) 
  • redécouvrir Happy, le parfum d'agrumes et de jasmin de Clinique, grâce à une belle amie
  • prendre le temps de déjeuner en terrasse 
  • dire à quelqu'un de cher combien je l'aime


some few things to cultivate happiness...

  • la jolie comédie "Be Happy" de Mike Leigh 
  • le livre "la positive attitude des paresseuses" d'Olivia Toja
  • "don't worry, be happy" de Bob Marley
  • "through my window" par Ahae, photographe coréen, un ensemble de photographies et autant de variations de sujets, saisons, instants prises depuis un seul et même point de vue, la fenêtre de son studio de travail... des moments d'une beauté et d'une poésie infinie (pour les parisiens, une exposition gratuite de "through my window" se tient jusqu'au 23 juillet au jardin des Tuileries)
et puis parce que la paillette ça peut rendre happy au quotidien, je vous invite à faire jouer vos petits doigts en cliquant ici pour jouer avec le blog de Fifi :) 

et vous ? avez-vous engrangé des petits bonheurs aujourd'hui ?

dimanche 8 juillet 2012

essie, monoprix et moi... on sunday evening

ce soir c'est dimanche soir et après une semaine d'arrêt au stand,
j'affronte le blues du dimanche soir... et je décide, une fois n'est pas coutume de faire une manucure by myself.
et voilà comment un dimanche soir, je suis rentrée tous ongles dehors (ok ils sont courts mais dehors quand même) dans une colère  noire !

pourtant je pensais avoir tout pour que cela se passe bien.
j'ai investi...
dans des patchs nourrissants Essie
dans une nouvelle base "nourrish me"
dans deux nouveaux roses trop mignons Fiji et Muchi Muchi

et deux heures après, je pleure car ce dans quoi j'ai oublié d'investir c'est un dissolvant pour pouvoir retirer l'horreur pâteuse qui recouvre maintenant mes dix doigts.



ça a commencé par les patchs nourrissants dont la notice dit qu'on peut les re-utiliser... je ne vois pas trop comment car ces trucs poisseux ont dû ramasser toutes les poussières ambiantes (et peut-être même des acariens ?)... bref j'avais le bout des doigts visqueux et j'accrochais toutes les pages des magazines... la lose.

la pose de la base "nourrish me", check !
je passe au vernis...
habituellement, je ne pose pas mon vernis... je le fais poser.
ce n'est pas que je sois snob ou que mon compte bancaire déborde, c'est que je suis une quiche en matière de pose de vernis.
première difficulté, le pinceau est large et je ne sais pas comment faire... 
pas de sous-entendus graveleux, je sais très bien me débrouiller avec un pinceau large en d'autres circonstances mais là non et en plus le vernis me semble un peu pâteux...
je me lance quand même...
je peste, je jure, je pleure...
ce Fiji est une horreur...
je le retire avec les dernières gouttes de dissolvant qu'il me reste et je jette mon dévolu sur Muchi Muchi
je peste, je jure, je pleure, 
ce Muchi Muchi est une horreur...



bref, j'ai quand même mis un top coat "good to go" ...
histoire de faire briller la chose pâteuse qui recouvre maintenant et jusqu'à demain midi (à la pause déjeuner je file faire retirer cette horreur) mes dix doigts et dont le seul atout est d'être assez joli à côté des mes adorables bagues en jade rose et vert :)
et j'ai décidé de retourner à des activités pour lesquelles je pense avoir plus de facilités,

  • faire des photos pour alimenter mon projet P52
  • acheter des chaussures 
  • lire des piles et des piles de livres 





le bouquet est signé Constantina Bianca
les escarpins, c'est le modèle Patty d'Irregular Choice soldé à 50% sur Spartoo
la pile de livres... on en reparle très vite :)

et sinon, si vous avez déjà eu des mésaventures avec des Essie en VF, help me !
car jusqu'à présent je n'ai utilisé que des Essie US (acheté chez Manucurist ou envoyé par les bons soins d'une amie qui a la CHANCE de vivre à New York) et je n'avais jamais eu ce problème... sans compter que les Essie US ont un petit pinceau...
je suis essiement déçue

samedi 7 juillet 2012

only you... 15 semaines du projet P52

les semaines filent,
déjà 27 semaines que le projet P52 "une semaine, une photo" a été lancé par Miss Ginie

parfois le coeur n'y est pas,
parfois l'inspiration manque et la technique fait défaut,
parfois la photo dévoile beaucoup plus que je ne le voudrais,
parfois je voudrais avoir le pouvoir de figer le temps... parfois seulement...
je ne sais pas encore ce que réservent les 25 prochaines semaines, j'espère du soleil, des rires, un changement, des changements... en attendant un petit regard en arrière sur 15 semaines... mais avant un petit clic ici ;)












only you,
can make one out of a two...
after all that we've been through
you keep on giving me a reason
to see love through your eyes...

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.