lundi 25 mars 2013

Un grand chef et La Chocolaterie { Alain Ducasse }

non ce n'est pas parce qu'il persiste à faire froid sur Paris que je persiste à garder une alimentation riche en calories... non c'est parce que je suis atteinte de gourmandise aigüe...
je ne sais pas résister à l'appel de la tarte au citron,
je me damne pour un risotto crémeux,
j'aurais pu épouser un chef juste pour son haddock au fenouil,
j'ai les papilles en émoi dès qu'on parle cuisine...
alors quand au retour d'une balade dans le quartier de Picpus, j'ai été charmée par une suave odeur de chocolat, je n'ai pu que prendre le passage et pousser en état d'hypnose totale une lourde porte pour arriver... au paradis du chocolat.
une fois dans la cour, l'odeur de chocolat est plus profonde... mais pas écoeurante, je ne sais comment la décrire : un odeur puissante mais pas sucrée, une odeur de torréfaction chaude mais pas de "brûlé", une odeur terriblement sensuelle en fait...
il faut que je passe cette porte...
et une fois la porte passée...
une verrière haute et lumineuse meublée d'étagères anciennes, 
une ambiance à la fois 'industrielle' et chaleureuse, 
toutes les couleurs du chocolat vous enveloppent.
 

ce n'est pas le monde coloré et un brin halluciné de Tim Burton qui s'offre à l'amateur de chocolat mais un salon au design industriel qui a des allures de sous-marin de Jules Vernes... 20 000 saveurs de chocolat... avec une équipage en sobre costume gris pour vous accompagner dans votre voyage.

tout est source de curiosité,
les moules à fritures,
les chocolatières en lourde porcelaine blanche,
les armoires façon coffres-forts où sont rangés les fèves, pâtes et couvertures, bonbons et pralines, tablettes,
car sur le côté par la verrière, sont visibles toutes les machines qui participent à la création du bonbon de chocolat qui va bientôt vous enchanter.
ici, on ne vend pas seulement du chocolat, on reçoit et on trie les fèves, on les torréfie, on les broie, on les concasse...
et puis on crée des merveilles...

nichés dans la vitrine sous cloche, les bonbons au chocolat peuvent combler tous les gourmets et gourmands... le choix est tel que personne ne peut rester insensible.
l'ouverture de chaque cloche laisse échapper des parfums envoûtants,
le mécanisme d'ouverture est comme un rituel,
je suis proche de la transe...
le praliné est d'une finesse extrême, il fond en douceur et les papilles gardent longtemps le goût d'amande et de noisette mêlé au chocolat avec une pointe de sel.
je ne suis pas fan de ganache mais j'ai craqué pour celle au citron vert, acidulée et fraîche...
et suis repartie avec deux tablettes à offrir après m'être faite conseiller car le choix, y compris sur les tablettes, donne le tournis : 43 tablettes avec des grands crus Madagascar, Trinidad, Pérou, République Dominicaine, Sao Tomé...
les deux maîtres du lieu, Alain Ducasse et Nicolas Berger mettent toute leur expérience pour faire vivre une expérience exceptionnelle à notre palais.


♡♡ l'adresse ♡♡

La Chocolaterie 
40 rue de la Roquette
75011 PARIS
M° Bastille
du mardi au samedi de 10h à 19h
un site en cours ici et bien sûr le site d'Alain Ducasse 


côté prix, nous sommes en catégorie luxe
entre 6 et 14€ pour les tablettes
entre 25 et 30€ pour les bonbons de chocolat pour une boîte de 30
mais nous sommes aussi en catégorie luxe pour l'accueil et l'accompagnement à l'achat qui est exceptionnel de courtoisie et de gentillesse.

dimanche 24 mars 2013

trendy, kawai, concours ! { Tony Moly }

comme beaucoup de filles, j'ai toujours le nez au vent de nouveautés, de tendances, de nouvelles pistes pour des virées shopping...
et c'est en suivant Fifi qui a toujours les bons tuyaux que j'ai découvert le site trendybees.com

trendybees.com est un site de social shopping autrement dit un site qui fonctionne sur la base d'achats communautaires :
  • chaque mois une sélection de produits décos, cuisine, beauté, geek... 
  • un accès par parrainage et en fonction des achats des membres que vous avez parrainé, vous pouvez bénéficier d'un bon d'achat.
  • les sélections sont ludiques et présentent des marques dites "trendy" ou branché in french in the text.
la sélection beauté du mois met en avant une marque coréenne kawai à souhait, Tony Moly.
cette marque, j'ai eu la chance de la découvrir grâce à la gentillesse d'un Puceron Zélé qui a depuis longtemps adopté les rituels coréens en matière de beauté.
et en matière de beauté, les Coréennes sont autant attentives à l'efficacité des principes actifs des produits qu'elles utilisent qu'au packaging...

mascara 'cat's eyes' et baume à lèvre 'sweet bunny' by Tony Moly
ne pas s'arrêter au côté mignon du packaging, le mascara fait des cils de folie sans allergie et le baume à lèvres m'a évité bien des problèmes cet hiver.


grâce au site trendybees.com qui avait lancé un appel via twitter, j'ai la chance de pouvoir faire gagner à l'une d'entre vous un kit TonyMoly tout mignon et qui comprend :
  1. une BB Crème
  2. un masque "Art Latte Milk-Cacao Pore"
  3. et le baume hydratant cerise
le kit sera expédié à la gagnante après tirage au sort.
vous avez jusqu'au 8 avril pour laisser un commentaire afin de participer :)

pour avoir plus de chance de tester Tony Moly, je vous conseille d'aller faire un tour sur les blogs :
de Vanessa en cliquant ici :)
et d'Ady par :)
si vous avez un compte facebook, suivez la page trendybees car d'autres chances de gagner devraient être mises en ligne :)

bonne chance à toutes !


ce billet concours contient aussi un indice sur mon prochain billet...
nom de code : CHOCOLAT

edit : 
ma petite Marine de nièce adorée a tiré au sort le commentaire n°7, c'est donc miss Aurélie Pepette qui remporte le lot Tony Moly :) 
merci à toutes et à tous pour vos messages et participations et rendez-vous pour de prochaines découvertes

Waiting for spring { balade gourmande Picpus-Roquette }

même si l'hiver semble se complaire à jouer les prolongations,
ce n'est pas une raison pour ne pas chercher les signes du printemps,
et un des premiers signes du printemps, c'est la brocante vide-grenier qui jalonne l'avenue Philippe-Auguste jusqu'à la place de la Nation.
petit bazar et "kitcheries" en tous genres,
café chaud et petits prix,
mais aussi pièces plus rares pour lesquelles il faut avoir l'oeil...

 
même si, comme à mon habitude, j'ai le nez en l'air et les yeux curieux,
je reste aux aguets d'une jolie tasse à thé,
je m'amuse de la petite mamie qui négocie âprement une paire de chaussures tout aussi improbables que le col en renard - ou en martre... je ne sais trop dire, ce qui est sûr c'est que le col a des pattes...brrrr...- qui orne le col de son manteau,
je souris aux jeunes modeuses qui sont venues avec leurs portants, vives et enthousiastes, elles interpellent les promeneurs, font le show en défilant sur 2m de bout de trottoirs, cherchent sur les autres stands de quoi composer un look fifties...
et pendant ce temps, la petite mamie au col en fourrure repart avec ses chaussures, une bouilloire et un bibi à voilette...et moi j'arrive sur la place de la Nation sans tasse à thé mais avec la ferme décision d'en savoir un peu plus sur le quartier de Picpus...

comme j'ai un sens de l'orientation qui n'est pas déplorable mais juste absent, je prends la place de la Nation dans le mauvais sens et me retrouve avenue du Trône...
un manège, de la musique ...shake, move, let's get crazy... un rayon de soleil timide mais suffisant pour que la terrasse de Chez Prosper me tende les bras et un café et deux tartines plus tard, je prends le chemin de la rue Fabre d'Eglantine.
et dans ce quartier qui a vu les heures les plus sombres de la Révolution avant de renaître avec les constructions hausmanniennes, je tombe en arrêt devant un immeuble de style néo-gothique tout rose.
un immeuble aussi étrange que fascinant par les nombreuses sculptures qui l'ornent et qui sont différentes à chaque encadrement de fenêtre et à chaque étage.

 
pas de plaque,
l'immeuble garde son mystère et sous les yeux un peu mauvais d'un griffon, je presse le pas vers le 35 de la rue de Picpus.
face à un grand garage Renault et coincé entre un chantier et l'hôpital de Rotschild, un portail discret qui abrite le cimetière et la Chapelle de la Paix Notre Dame de Picpus.
j'y reviendrai un autre jour,
pour le moment j'ai besoin de soleil et de printemps,
et je remonte la rue du Faubourg St Antoine et enfin trouve les signes... oui le printemps arrive.

 
 
les terrasses sont de sorties,
les fleurs de cerisier et les boutons de magnolias aussi,
et rue Antoine Vollon, je ne résiste pas à la petite terrasse du Blé Sucré pour savourer une sweet lemon tart face au square Trousseau...
il fait bon vivre à Paris.


des points de repères d'histoire...

au 35 rue de Picpus, le cimetière et la Chapelle de la Paix Notre-Dame de Picpus 
M° Nation ou Bel-Air
un lieu chargé d'histoire et d'émotions car ici en 1794 furent creusées deux fosses communes où ont été enterrés les corps suppliciés de 1306 victimes du régime de la Terreur.
la guillotine était alors érigée sur la place de la Nation et du 14 juin au 27 juillet 1794, pas moins de 50 personnes passaient de vie à trépas après avoir été condamnées en raison de leur statut de noble mais aussi parce que religieux, contestataire... car contrairement à ce que l'on pourrait penser, près de 750 des hommes et femmes enterrés là sont des gens dits "du peuple", dénoncés pour "loyauté au Roi", pour s'être prononcé contre le régime de la Terreur et malheureusement aussi par jalousie, appât du gain...
le calme du lieu est profond, presque lourd.
le cimetière et la chapelle se visitent de 14h à 17h du mardi au dimanche

le 9 rue Fabre d'Eglantine
un immeuble de style néo-gothique qui étonne dans ce quartier hausmannien...
griffons, mascarons, arcs trilobés, chapiteaux foliacés... on s'attend à y trouver une plaque annonçant qu'un alchimiste y consulte !
l'immeuble aurait été construit par un certain Mr Lobbé (ou Lobbe) mais je n'ai pas pu en savoir plus des quelques habitants interrogés (oui, il m'arrive de parler aux gens dans la rue...)... je lance donc un appel car cet immeuble me fascine quelque peu.

le jardin de la fondation Eugène Napoléon 
2 rue de Picpus
75012 PARIS
la fondation fût crée en 1853 par l'impératrice Eugénie en faveur de l'éducation des jeunes filles pauvres.
M° Nation

♡♡ et les adresses gourmandes... ♡♡


Chez Prosper
7 avenue du Trône
75011 PARIS
M° Nation
une brasserie traditionnelle avec une belle terrasse

Blé Sucré
7 rue Antoine Vollon (face au Square Trousseau)
75012 PARIS
M° Ledru-Rollin
Fabrice Le Bourdat et son épouse ont ouvert un espace de haute pâtisserie,
des viennoiseries qui appellent à la grasse matinée le dimanche ou à la redécouverte du goûter avec pain au chocolat (un croissant classé dans les 10 meilleurs de Paris !)
les classiques de la pâtisserie revisités tout en finesse et des créations qui font exploser les papilles de bonheur.
la page Facebook est par ici 
Miss Lunch et le marché d'Aligre ne sont pas loin...

... après ces dégustations, il m'a fallu marcher beaucoup...
et pourtant, la photo ci-dessous est une indice de ma prochaine étape de cette semaine placée sous le signe de la gourmandise...
c'est la nouvelle adresse d'un grand chef...
avez-vous une idée ?

my sweet lemon tart { Jo Malone }

Il y a des enveloppes qui sont promesse de plaisir,
des enveloppes que l'on aime voir dans sa boîte aux lettres,
des enveloppes que l'on prend le temps de décacheter lentement pour mieux profiter de l'instant et faire durer un peu l'attente du rendez-vous qu'elles contiennent...
quand je vois dans ma boîte aux lettres cette enveloppe couleur crème en papier au grain épais...
je la reconnais,
je sais déjà qu'elle est la promesse d'un délicieux moment.

cette nouvelle enveloppe couleur crème n'a pas dérogé à la règle...
elle était bien promesse d'un délicieux moment...
découvrir la nouvelle collection de fragrances Jo Malone au nom évocateur de "Sugar & Spice".
des fragrances imaginées par le nez Christine Nagel à partir des sensations et odeurs données par des pâtisseries traditionnelles... pudding aux fruits rouges, tarte au citron, biscuit au gingembre, fondant chocolat-orange...une madeleine de proust olfactive...

 
dans un salon de thé aux notes pastels,
un tea time entre amies...
retrouver la douceur de la crème de citron avec lemon tart,
sentir la fraîcheur de la groseille à maquereau dont la chair croquante explose sous la dent avec Elderflower and Gooseberry,
apaiser son envie de sucré par les saveurs mêlées de la framboise, de la fraise et des groseilles rouges gorgées de soleil avec Red Currant & Cream,
rougir à la dégustation d'une pointe de gingembre et de cannelle avec Ginger Biscuit,
ne pas résister et fondre avec le chocolat avec Bitter Orange & Chocolate...
picorer, goûter à tout entre deux papotages, trois confidences et une tasse de thé ou... une coupe de champagne !
un tea time entre amies où l'on fait fi du régime pour céder à la gourmandise...
and for me, it'll be a sweet lemon tart.

my sweet lemon tart...
c'est le craquant délicat d'une pâte sablée un peu salée,
la douceur de la crème au citron qui ne révèle qu'une fois en bouche son caractère acidulé quand s'est effacé la tendresse de la meringue.
my sweet lemon tart...
au premier pschitt sur mon poignet,
à la première bouchée de sa re-interprétation par Gilles MARCHAL,
même si j'ai suivi ma gourmandise et que j'ai cédé sans remords à une truffe de chocolat noir infusée au thé aux fruits rouges enrobée de chocolat chaud avant de plonger dans un champagne frappé dans une explosion de bulles...
j'ai su que son flacon serait le soir même dans mon sac...

 
 

oui...
quand j'ai ouvert cette enveloppe de couleur crème en papier à grain épais,
je savais que je passerai un délicieux moment...

♡♡  adresse & contact du jour  ♡♡

Jo Malone 
parmi les boutiques parisiennes,
mon coeur est pris par l'équipe de Karine et de la Boutique Printemps de la Mode
64 bd Haussmann
75008 PARIS
M° Havre-Caumartin
le site internet et la boutique en ligne se trouvent en un clic ici

Gilles MARCHAL
originaire de Lorraine - je coupe court à toute réaction qui me pourrait me dire chauvine et peut-être même pas objective - Gilles MARCHAL est un chef pâtissier et maître chocolatier connu et reconnu de ses pairs comme des gourmets à travers le monde car c'est aussi un chocolatier globe-trotteur.
Crillon, Plaza Athénée, Meurice et Bristol ont enrichi leurs cartes de ses créations.
Un vent nouveau a soufflé sur la célèbre Maison du Chocolat quand il a pris sa direction artistique.
Gilles MARCHAL lance un projet personnel très attendu des gourmets qui suivent ses aventures gourmandes.
et en attendant, vous pouvez le retrouver en livres :
La Maison du Chocolat, recettes mythiques et ludiques aux éditions Aubanel
Fraise aux éditions Agnes Vienot


la collection Sugar & Spice est une édition limitée, 
passez-vite la découvrir et vous aussi, cédez à la gourmandise.

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.