jeudi 30 octobre 2014

all monsters are human { exposition - Mr Qui }


Il y a des choses que l'on a très envie de partager...
parce qu'elles nous touchent, parce qu'on les trouve belles...
et puis quand vient le moment d'en parler, on ne trouve plus les mots et on finit par lâcher avec les yeux brillants, "il faut que tu y ailles, vraiment...", en espérant qu'on aura mis assez de force dans la voix pour convaincre son ou ses interlocuteurs.
Eric Lacan aka Mr Qui est un artiste dont j'admire le travail (j'avais déjà essayé de l'ecrire ici ) et qui me touche tellement qu'au moment de trier les photos issues du vernissage de sa deuxième exposition personnelle, all monsters are human, au Bastille Design Center ce soir, j'ai peine à trouver les mots et que je voudrais que vous puissiez voir mes yeux myopes et très brillants vous crier qu'il vous faut absolument y aller.
Or vous ne voyez pas mon regard, il va donc me falloir trouver quelques mots et trier quelques photos...

en immersion dans mes terreurs enfantines comme adultes...
comme quand une ombre ou un courant d'air fait frissonner non de froid mais d'une peur soudaine comme si un monstre tapi jusqu'à présent dans le noir venait d'en sortir pour me caresser la joue...
parce que le temps qui passe rapproche ceux que j'aime de ce qui me terrifie le plus, une absence aussi définitive qu'inéluctable qui m'est insupportable et que je refuse d'accepter...
entre obscurité et lumière, quand le monstre devient beauté et que je me surprend à vouloir l'apprivoiser pour enfin accepter qu'il me prenne ce qui m'est cher en sachant qu'il en prendra soin...
c'est donc avec Mr Qui que je vous donne rendez-vous...
entre ses doigts, le papier s'éfile, se profile, s'étire, se découpe pour former couronnes végétales, dahlias, anémones, roses et passiflores qui bientôt orneront monstres et merveilles.
avec lui, le noir et le blanc seront vos clés pour passer d'un monde à l'autre,
pour apprivoiser vos peurs et laisser le monstre devenir humain...
à moins que cela ne soit l'inverse...



A la découverte d'un dessin entre passé et modernité...
Au-delà des thèmes abordés, il y a la finesse du trait de crayon ou de peinture, comme une gravure qui me rappelle les illustrations de contes tel que la belle et la bête par Gustave Doré avec des accents de Gruau pour les figures humaines.
Un dessin fait de tant de détails qu'il semble prendre vie lorsque vous vous approchez ou que vous le parcourez du bout du doigt

vanité tout n'est que vanité...
la mort est-elle séduisante ?
ou est-ce juste une façon de rappeler que la beauté est éphémère et vaine ?
à vous de venir vous interroger !



All monsters are human
Eric Lacan - Mr Qui
avec la Galerie Openspace

Bastille Design Center 
74 bd Richard Lenoir
75011 PARIS
du 31 octobre au 2 novembre

puis à la Galerie Openspace
56 rue Alexandre Dumas
75011 PARIS
du 4 au 15 novembre
du mardi au samedi de 14h à 19h

Je vous invite à vous procurer le numéro #23 de Graffiti Art qui consacre une large interview à Eric Lacan et saura mieux que moi vous inviter dans son univers.

Merci à Samantha et Nicolas, créateurs de la galerie Openspace, pour leur invitation à cette preview exceptionnelle
Merci à Eric Lacan d'avoir pris le temps de partager son univers ce soir avec tant de générosité.

mercredi 29 octobre 2014

un chocolat chaud au Café St Regis { mes adresses parisiennes }


Il m'arrive de regarder la météo...et même d'y croire...blonde que je suis car ce matin, soleil et douceur étaient annoncés et si la douceur fut bien au rendez-vous, le soleil s'est montré lui peu prolixe offrant même à quelques nuages des gouttes de pluie.
Oui mais j'avais très envie de me balader et d'un bon mais très bon chocolat chaud... le genre de chocolat chaud qui peut vous faire marcher pas loin d'une heure pour rejoindre l'île de la Cité.

Le chocolat chaud, c'est l'allié réconfortant des jours de pluie en automne, des jours de froid en hiver.
Le chocolat chaud, c'est le doudou qui doit être fort en goût, un peu sucré mais pas trop et juste assez épais pour dessiner une jolie moustache après y avoir trempé les lèvres.
Le chocolat chaud, cela peut être votre meilleur moment de la journée...à condition d'avoir entre les mains la bonne tasse.
Et cette bonne tasse, c'est au café St Régis que vous la trouverez...
S'il fait assez de soleil, choisissez une petite table en terrasse et s'il fait trop froid, réfugiez-vous dans la belle salle au sol à gros damier noir et blanc.
Dehors, les touristes et la vie parisienne en mode ralenti,
Dedans, pas de musique lounge, pas de playlist, juste le bruissement de la salle.
Calez-vous et commandez le chocolat chaud St Régis...
quelques minutes plus tard, un petit pichet d'où s'échappe une odeur suave sera devant vous...
et oubliez le temps :)


Café Le St Régis
6 rue Jean du Bellay
75004 PARIS
M° Pont-Marie ou St Paul le Marais
du lundi au dimanche de 8h à 2h
formules déjeuner, dîner et brunch
le chocolat St Régis est un must des chocolats chauds parisiens et pour 5,80€ vous vous offrez un petit moment de bonheur

Demain est un autre jour { une lecture et une balade }


les photos de ce post n'ont aucun rapport avec le livre, quoique...
c'est juste que malgré la grisaille et le froid qui ont envahi Paris ce jour, j'avais besoin d'air et que je suis allée le trouver sur les bords de Seine avec un café.
Demain est un autre jour est ce que l'on appelle un "life list book", "feel good book" voir pour certains de la pure "chick lit" (en français, de la littérature pour poulette...autrement dit une lecture facile et pas intellectuelle pour fille...blonde...).

Le roman de Lori Nelson Spielman s'ouvre sur cette citation de Jung...
qui regarde à l'extérieur rêve, 
qui regarde à l'intérieur s'éveille.

Autant dire qu'indépendamment de l'intérêt qu'avaient déjà suscité quelques critiques et la 4ème de couverture, cette citation m'a tout de suite accrochée, étant en phase d'introspection intense suite à quelques incidents de parcours sur le chemin de ma vie (incidents qui me rendent pour le moins "verbeuse" vous l'aurez noté).

Or donc, Brett, héroine de Demain est un autre jour, vient de perdre sa mère (à ce stade j'ai déjà épuisé ma ressource de kleenex) et se rend avec ses deux frères chez l'avocat qui a en charge la succession.
A sa stupéfaction, Brett ne reçoit comme héritage qu'une lettre de sa mère (j'ai demandé le paquet de kleenex de mon voisin de café) et une vielle liste jaunie... une life list ou liste des choses qu'elle voulait vivre adulte rédigée alors qu'elle avait 14 ans tout en devant digérer que c'est sa belle-soeur (femme tellement parfaite que bien sûr c'est une c****** ) qui va reprendre les rênes de l'empire cosmétique familial.
Les dernières volontés de sa mère sont claires, pour hériter, Brett devra réaliser chacun des objectifs de sa life list dans un délai d'un an.
La liste semble - être une prof géniale, être amoureuse, avoir un bébé, acheter un cheval, adopter un chien, aider des personnes démunies, faire un spectacle... - ridicule à Brett qui coche déjà certains des objectifs mais s'effraie bien vite de ne pas avoir la moindre envie de réaliser les plus importants.
Pourtant et comme le lui rappelle l'avocat, le compteur est en marche...dans 365 jours, Brett, toujours assistée de l'avocat, devra avoir complété sa liste ou elle perdra tous ses droits...commence alors une année pleine de surprises et de défis pour la jeune femme.
Bien sûr, très vite, la fin de cette jolie comédie est assez évidente mais la lecture est tellement plaisante entre rires et larmes (je suis bon public) qu'on profite de cette parenthèse d'optimisme et de légèreté.
Un joli roman qui sans prétention vous amène à revoir vos rêves d'ado et à regarder avec bienveillance l'adulte que vous êtes devenu(e) et pourquoi pas reprendre des rêves que l'on avait abandonné.

La Caféothèque
52 rue de l'Hotel de Ville
75004 PARIS
M° St Paul
bon à savoir, en vous arrêtant au métro St Paul pour vous rendre à La Caféothèque, il vous faudra passer devant la Maison Européenne de Photographie (MEP) où je vous invite à faire un arrêt :)
La Caféothèque est, comme son nom l'indique, une bibliothèque pour les amateurs de bons cafés à déguster sur place ou à emporter.
L'addition est un peu élevée (comptez 5,80€ pour un flat white, entre 2 et 3€ pour l'expresso du jour) mais la carte et les saveurs sont à la hauteur.
Si vous envisagez de vous lancer dans un coffee-shop ou si vous êtes grand amateur, des cours de caféologie et de barista sont proposés toute l'année.

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman
titre original The life list
disponible en édition Pocket, prix moyen neuf à 7,90€ sur les sites e-commerce habituels mais surtout chez votre librairie de quartier ;)
les droits ayant déjà été racheté par la FOX, une adaptation cinéma ne saurait tarder.

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.