vendredi 28 novembre 2014

rubens barn { Christmas is coming, give away inside }


Comme certainement de nombreuses petites filles, je me suis levée un matin d'anniversaire, de St Nicolas ou de Noël dans l'attente de l'ouverture des cadeaux, à la fois excitée et anxieuse d'y trouver la poupée de mes rêves.
Il y avait bien sûr la Barbie mais plus petite fille, c'était une poupée de la marque Bella qui avait retenu mon attention.
Elle était bien dans un des paquets et j'en ai été ravie pourtant c'est ce n'est pas avec elle que j'ai le plus joué (elle était trop belle) mais avec un poupon avec le corps en tissu et une poupée en chiffon et laine faite par ma maman.
L'un et l'autre était parfait à sa façon car assez doux pour me réconforter, assez solide pour être "trimballé" partout, assez peu conventionnel pour permettre d'en faire un compagnon de rêves idéal.
Quand lors d'une soirée e-parisiennes, j'ai rencontré les créations de la marque suédoise Rubens barn, c'est ces deux compagnons d'enfance que j'ai retrouvés.

Rubens Barn est une marque suédoise qui a créé ses premières poupées en 1996 et s'est véritablement établie deux ans plus tard près de Göteborg.
Leurs premiers pas en France ce sont faits tardivements car ce n'est que depuis 3/4 ans qu'elles ont fait timidement leur apparition dans un réseau de détaillants de jouets indépendants séduits par leur design unique, le molleton doux dont elles sont fabriquées et leur pouvoir d'attraction indéniable.

Pour en avoir manipulé quelques unes sur le joli espace aménagé pour cette soirée de découverte, j'ai vite retrouvé mes petites mains de 6 ans !
Chaque poupée a sa frimousse, son regard et l'une appelle plutôt que l'autre sans que l'on sache vraiment pourquoi... c'est la magie de la rencontre et le début d'un véritable attachement pour chaque enfant.

rubenbarns.com

parents stressés, tata gaga, tonton responsable, grands-parents soucieux de faire le bon cadeau,
pourquoi vous allez les aimer :
parce chaque poupée et doudou est fait main donc unique
parce que toutes les normes de sécurité sont respectées avec la norme EN71 (c'est d'ailleurs un des critères de sélection du site Oxybul éveil et jeux et les poupées ont été testées et approuvées par le groupe Parents Pilotes)
l'usine de production est certifiée iso9000, les ouvrières qui y créent poupées et doudous travaillent dans la durée avec Rubens barn 
parce que chaque détail est conçu pour respecter l'âge et les besoins de l'enfant 
parce que conçue pédagogiquement, la poupée Rubens barn accompagne l'enfant dans son développement et "grandit" avec lui
parce que les carnations des poupées répondent à la chance de vivre dans la diversité
parce que leur design est fait pour rendre heureux (je crois que la façon d'en diriger la création et la fabrication compte aussi beaucoup !)

plus d'informations et d'actualités sur la page facebook ici 
les poupées et accessoires rubens barn sont disponibles pour la France en vente à distance via Oxybul (éveil et jeux) et dans un réseau de boutiques indépendantes que vous trouverez ici :)

un merci plein d'étoiles dans les yeux au duo chic et choc, Nathalie et Sheily, des soirées e-parisiennes pour avoir permis cette jolie rencontre avec rubens barn.


la St Nicolas et Noël sont tous proches, aussi je vous propose un petit cadeau, dans la collection de rubens goodies (les doudous !), Ringo attend d'être adopté par l'une ou l'un d'entre vous.
pour l'accueillir dans votre sweet home, il vous suffit de me laisser un commentaire avant le 3 décembre (un tirage au sort sera effectué s'il y a plus d'un parent à l'adoption !).
Ringo est tout petit mais a beaucoup d'amour et de douceur à donner ;)

edit du 4 décembre, 
suite à tirage au sort par ma nièce adorée, c'est le commentaire d'Aurélie qui est sorti et c'est donc chez elle que va partir Ringo !
merci à toutes pour vos participations :)

jeudi 27 novembre 2014

trois petits points font des jolis bijoux { Christmas is coming, bon plan }


Bien que la météo particulièrement douce fasse oublier que nous sommes maintenant à moins d'un mois des fêtes de fin d'année, nous sommes bien à moins d'un mois des fêtes de fin d'année et Vouer une adoration à Tiffany ne m'empêche pas de regarder moults autres créateurs de bijoux et puisque celui-ci, ou plutôt celle-ci, est dans mon quartier adoré, raison de plus pour vous en parler.

trois petits points est la marque créée en 2007 par la douce Emilie Despeaux
trois petits points en rappel à la broderie étudiée à l'école de la mode Duperré
trois petits points comme emblème de la délicatesse de chacune de ses collections

en or, argent, vermeil ou laiton doré, des bijoux finement tressés, diamantés, pampillés pour souligner nos attaches en douceur avec une gamme de prix de 45 à 390€.
je fonds pour le bracelet facet que vous trouverez en cliquant ici 
et je fonds aussi pour le sautoir médaillon pamplemousse ici dans lequel garder ceux qui nous sont chers
petit coeur ou médaille émaillés, colliers et sautoirs accompagnent le mouvement et à la manière d'un fin point de tige ou d'un aérien point de chaînette viennent relever discrètement une blouse légère ou un doux cachemire.


trois petits points 
troispetitspoints.com avec une e-shop :)
une page facebook par ici pour être tenu informé des nouveautés et des ventes privées

une vente privée est proposée ce samedi 29 novembre de 10h30 à 18h
où ?
43 rue de la Folie Méricourt
75011 PARIS
M°Oberkampf ou St Ambroise

hors l'e-shop, trois petits points a aussi des points de vente à Marseille, Bordeaux,Dijon, Montpellier

lundi 24 novembre 2014

CREAM tes papilles à Belleville { mes adresses parisiennes }


j'avais reperé des travaux,
j'ai entendu le mot "café",
j'ai patienté...
et aujourd'hui, je suis montée prendre mon CREAM avec une part de pain d'épice toasté...


CREAM
50 rue de Belleville
75020 PARIS
M° Belleville (ligne 2) puis marcher un peu ;) 
CREAM a un tumblr que l'on peut suivre en cliquant ici et une page facebook en cliquant  
et bien sûr sur instagram cream.belleville

CREAM vous accueille...
du lundi au vendredi dès 7h30 et jusque 18h30 (fermé le mardi)
et les samedi et dimanche de 8h30 à 18h30
avec...
des muffins et du pain d'épice moelleux à souhait avec une pointe de beurre salé (3,50€)
des soupes et des sandwichs frais, originaux et bio à petits prix (entre 4 et 6€)
des cafés venus tout droit de la Brûlerie de Belleville, 3,80€ le "cream", 2,80€ l'expresso et 3€ le café filtre...et l'équation Brûlerie de Belleville + Marzocco + Barista de compet' = le café pour lequel tu peux remonter la rue de Belleville par tous les temps 

vous allez aimer...
le mobilier en bois brut mais doux 
la décoration simple aux couleurs un peu passées et recup' 
les succulentes et plantes vertes 
la bande-son qui n'a vraiment rien à voir avec le Cream de Prince (vous noterez mon incroyable culture musicale...bien sûr je plaisante) mais tout à voir avec un subtil mélange de musique éléctronique et de pop-folk sur le modèle de Caribou (clic et épanouissement d'oreilles)
l'accueil chaleureux, comme chez des amis
découvrir et redécouvrir Belleville 


vous aurez noté que CREAM a des tasses bleues - j'hésite entre les références pantone Delphinium et Maui - ce qui me confirme dans ma conviction que chaque coffee shop de Paris a sa couleur de tasses...
vous avez le droit de penser que j'ai un grain...
mais un jour je ferai un post spécial sur les couleurs de tasses à café ;)

les dimanches d'un bourgeois de Paris { belle aventure }

Il y a parfois des coïncidences amusantes si l'on croit aux coïcidences ;)
Il y a quelques semaines, je suis tombée, ma vie est tombée.
Avec le peu de recul pris, je me dis maintenant que cette chute aussi brutale que je l'ai vécue et aussi difficile qu'il me soit de m'en remettre, est une chance.
Quoiqu'il en soit de cette chute, elle m'a obligé à m'extraire de ce que je croyais être "toute ma vie" et me voilà arpentant les rayons "développement personnel" des librairies à la recherche de mon "vrai" moi pour me redonner une "vraie" vie.
Livres dans les bras, dont le dernier Laurent Gounelle, le jour où j'ai appris à vivre... qui donne le ton de ma pile, me voilà à attendre en caisse, le regard un peu dans le vide (merci ma nouvelle myopie et ma plus nouvelle presbytie), quand le client me précédant rejette dans le présentoir des nouveautés du moment, celles qui vous attendent en caisse au cas où vous les auriez manquées en rayon, un petit livre de nouvelles de Guy de Maupassant...
les dimanches d'un bourgeois de Paris et autres aventures parisiennes 
le titre me fait sourire,
je le récupère et le place en haut de la pile,
je commencerai par lui.
Sur le chemin du retour, j'en feuillette distraitement les pages et fais la rencontre du héros de la première des 4 nouvelles, Patissot.
Patissot, 52 ans, fonctionnaire et célibataire, mène une vie besogneuse au service d'un travail qui ne lui rend pas forcément son investissement certes assez muet, sans excès mais sans exaltation non plus.
Un soir, un étourdissement lui fait craindre une attaque et le voilà chez son médecin qui lui prescrit...de l'exercice... et voilà notre Patissot, tel un Mr Hulot mais sous la IIIème République, quitter Paris le dimanche pour partir à la recherche de lui-même et de sa santé dans la forêt versaillaise...

Je fais quant à moi un détour par le canal St Martin, ma forêt versaillaise à moi, et ne peux m'empêcher de checker mes mails (y compris professionnels) alors même qu'il m'a été conseillé de déconnecter un peu (voir beaucoup)...et lis avec beaucoup d'amusement le mail de Thomas Grascoeur qui me présente le court-métrage qu'il est en train de réaliser... les dimanches d'un bourgeois de Paris dans une version modernisée...
Il y a parfois des coïncidences amusantes si l'on croit aux coïcidences ;)


Séduit par l'humour de Guy de Maupassant dans sa description des aventures et mésaventures de son héros dans sa recherche de mieux-être, mais aussi parce qu'elle fait écho à la situation de nombreux salariés, Thomas Grascoeur a choisi de transposer la nouvelle en 2014.
Son Patissot est un jeune trentenaire qui travaille à La Défense et qui victime de son stress se voit prescrire une cure...de grand air... ou comment apprendre à reprendre le temps et redécouvrir les "vraies" valeurs en longeant les berges de Seine et en se perdant dans la forêt de Versailles... 
se perdre pour mieux se retrouver.
autants de thèmes d'actualité dont magazines et reportages télé font régulièrement leurs pages comme une alerte sur le fait que nous vivrions tous (ou presque) à côté de nos vies et qu'il nous fallait retrouver nos racines - les vraies, les bonnes - via ces fameux "petits bonheurs" : un déjeuner entre amis dans un petit resto "so authentique", des achats responsables, le plaisir de faire la cuisine... ce qui décrit tellement bien les "bobos" qu'ils soient parisiens ou non.

Le teaser donne un aperçu à la fois plein d'humour et d'empathie des aventures du Patissot moderne qu'a imaginé Thomas Grascoeur.
Quelques images et notes qui amènent un sourire timide puis franc et qui touchent au coeur.
Il y a parfois des coïncidences amusantes si l'on croit aux coïncidences ;) 


credit photos : les dimanches d'un bourgeois de Paris
Les dimanches d'un bourgeois de Paris nous propose de devenir ses co-producteurs !
rendez-vous sur le site kisskissbankbank.com ou en cliquant ici pour participer à l'aventure de Thomas Grascoeur et de son équipe.
24 jours encore pour atteindre l'objectif de collecte, tout est possible.
pour suivre l'avancée du court-métrage, un page facebook à suivre par là 

Je vous laisse, je pars découvrir un nouveau coffeeshop dans le quartier de Belleville,
call me Patissot :)

samedi 22 novembre 2014

Liza, Paris-Beyrouth au coeur des grands boulevards { mes adresses parisiennes }


parfois le parfum d'une rose,
le souvenir de la fleur d'oranger en infusion avant la nuit,
et on a soudain très envie de voyager, de traverser la méditerranée...
impossible de quitter Paris ?
rien d'impossible pour Liza qui nous propose un aller-retour pour Beyrouth dans son café libanais ouvert depuis juin au coeur de l'activité intense des grands boulevards.
rendez-vous sous la coupole des Galeries Lafayette,
montez au 3ème étage,
fermez les yeux et soudain plus de brouhaha, plus de bousculades, plus de mélange d'odeurs et de parfums plus ou moins lourds,
vous n'êtes plus à Paris...
l'espace s'ouvre sur un café frais et calme,
banquettes crème et chaises chocolat, en accord avec le décor de mosaïque, quelques touches d'or et de cuivre, le décor créé par Maria Ousseimi pour Liza nous a fait traverser la méditerranée et nous invite à prendre notre temps.


Le temps d'un déjeuner, Liza nous propose de voyager dans son Liban entre traditions et modernité.
Limonade maison et plateau composés d'un assortiment de mezzés sont déposés sur la table en marbre, difficile de résister et de prendre quelques photos tant l'appétit est aiguisé.

Pour mes papilles, j'ai choisi un plateau de mezzés végétariens dont la fraicheur et la variété s'accordent à merveille avec la limonade maison (citrons, citrons verts et eau de fleur d'oranger).
Au menu...
fattouche... sucrine, menthe, tomate cerise, concombre et petits croutons relevés d'une vinaigrette au sumac
tabboulé...persil, menthe, cébettes, tomates et un brin de boulgour relevé au citron 
moudardara...salade de lentilles et de riz relevée par des oignons frits et des suprèmes d'orange (découverte pour moi et adoption immédiate)
et bien sûr hommos (purée de pois chiche) et babaghannouj (purée d'aubergines grillées au yaourt) somptueux de légèreté et de saveurs.
j'avoue que les chiche taouk, brochettes de poulet, me font de l'oeil de l'autre côté de mon plateau et à juste titre car le poulet mariné est moelleux à souhait.

pour qui ne connait pas les saveurs orientales, chaque bouchée est un voyage.
pour qui connait le pourtour méditerrannéen, chaque bouchée ramène des souvenirs...
l'odeur puissante des olives et les bouquets de menthe de la rue du Portalet à Hyères, 
le soleil et la fleur d'oranger, le café blanc à la sortie du marché près du port de Toulon, 
le croustillant et le miel des baklawas dévorées sans remords à Athènes ou à Djerba...

le temps s'écoule en douceur quand on se sent bien et assurèment Liza s'assure qu'on se sente bien...raison de plus pour terminer le repas sur des douceurs et un café blanc.


Liza, café libanais
au 3ème étage des Galeries Lafayette coupole
40 boulevard Haussmann
75009 PARIS
M° Chaussée d'Antin Lafayette
du lundi au samedi de 12h à 18h30
le café sera ouvert également pour les 3 dimanches d'intense shopping avant les fêtes, l'occasion d'une pause lors de laquelle je vous recommande tout particulièrement le café blanc (infusion de fleur d'oranger) et le cake au potiron.

vous allez aimer 
le calme au milieu de la tempête de shopping
la saveur et la fraîcheur des produits
l'accueil souriant et chaleureux de l'équipe
en formule ou à la carte, des plats à prix doux pour des portions généreuses
les plats proposés sont hallal et sur la carte une identification "sans gluten"
le choix de pâtisseries pour une pause sucrée

à ne pas manquer 
le mouhalabieh, flan à la fleur d'oranger pour terminer en légèreté son déjeuner sur l'indispensable note sucrée
la limonade maison
le café blanc, infusion de fleur d'oranger pour garder toute l'après-midi la douceur du déjeuner

vous pouvez aussi retrouver l'art de vivre et la gastronomie libanaise au restaurant
Liza
14 rue de la banque
75002 PARIS
M° Bourse
et si vous n'avez pas le temps d'un déjeuner, vous arrêtez au L, la boulangerie de Liza qui offre une sélection de manakiches,sandwiches à la libanaise, préparés minute avec leur pain rustique tout juste sorti du four du lundi au vendredi de 12h à 15h30

et si vous partez en voyage...
Liza a également une adresse à Beyrouth et y partage ses bonnes adresses ici 
Metropolitan club
rue Doumani Trabaud
Achrafief
Beyrouth

pour en savoir plus sur l'aventure Liza,
restaurant-liza.com

merci à toute l'équipe Liza pour son chaleureux accueil, le partage et la découverte de saveurs comme d'anecdotes...un voyage gustatif enchanteur, une parenthèse de douceur et d'évasion au coeur des grands boulevards, un aller-retour Paris-Beyrouth sans bouger de Paris ;)


On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.