lundi 31 août 2015

La Galcante, la gardienne des papiers


Il y a comme ça des endroits qui ne sont pas secrets mais juste un peu à l'écart, logés au fond d'une cour ou d'un passage, au coeur de Paris et pourtant bien à l'abri de la foule et du bruit.
Il y a comme ça des endroits dont on a entendu le nom, peut-être bien vu en photo mais comme ils sont justement un peu à l'écart, bien à l'abri, on les oublie et puis sans faire de bruit ils se rappellent à vous quand il est juste le bon moment pour les rencontrer.

La Galcante est une librairie, une boutique, une cave et un grenier à journaux, une gardienne de papiers et de mémoires, une amoureuse des mots aussi.
Pas de mot de passe ou de nécessaire invitation pour y entrer, y entre qui veut et s'il n'y avait qu'une condition alors ce serait celle d'ouvrir grand les yeux mais aussi les narines pour s'emplir de cette odeur si particulière des papiers qui courent le long des étagères de bas en haut, de haut en bas, de gauche à droite, de droite à gauche... pas un centimètre carré de libre, le moindre recoin est utilisé, des papiers partout à en donner le tournis.
Oui s'il n'y avait qu'une condition pour y entrer, la curiosité sera votre mot de passe.

La Galcante, c'est la caverne d'Ali Baba des amateurs de journaux et de presse magazines et le phare dans la nuit pour qui cherche une édition rare ou particulière.

Créée en 1975 par Christian Bailly, président du Musée de la Presse, la librairie de La Galcante dispose aujourd'hui d'un fonds de plus de 7 millions d'exemplaires de journaux et magazines disponibles à la vente et à la location et accueille particuliers comme professionnels dans sa boutique hors du temps, au fond d'une petite cour, à l'abri de la foule et du bruit.

Vous pouvez venir à La Galcante juste pour le plaisir de vous perdre dans une édition de la Semaine de Suzette ou du journal de Bibi Fricotin, de Vogue ou du Journal de la femme moderne à moins que ce ne soit le Crapouillot ou Point de vue images du monde... ou venir chercher une édition spéciale.
Par thème, par date, par titre, les rayonnages vous offrent un monde de lettres, de mots et d'illustrations de l'Ancien Régime à hier, des éditions les plus rares aux plus récentes.


bon à savoir...
La Galcante fait des expéditions en France et dans les pays de l'Union Européenne
Si vous avez une requête particulière, La Galcante vous répond par e-mail.

une astuce...
si vous venez à La Galcante pour acheter une édition ou un titre spécial, préparez votre recherche et au besoin adressez un mail préalable pour vous assurer de sa disponibilité

mon conseil...
perdez-vous :)


La Galcante
52 rue de l'Arbre Sec
75001 PARIS
M° Louvre Rivoli
du lundi au samedi de 10h à 19h30
lagalcante.com 

mardi 25 août 2015

Comme à Lisbonne, supplément de vacances à Paris


Il y a des adresses comme ça qui ne sont pas toutes jeunes mais pas si vieilles non plus, devant lesquelles on passe maintes et maintes fois et puis un mardi, le plaisir de retrouver une amie et cette adresse à laquelle on a si souvent pensé devient un point de ralliement aussi agréable que délicieux.

Comme à Lisbonne, c'est un comptoir et une petite cantine portugaise ouverts par Victor Silveira en 2011 au coeur du quartier St Paul.
Une petite enclave de soleil où s'exprime toute la douceur de vivre portugaise et surtout d'où s'échappe l'arôme plein de promesses des pastéis de nata tout juste sortis du four.
L'occasion d'un petit supplément de vacances...


vous allez aimer 
le croustillant de la pâte feuilletée et le moelleux du flan aux oeufs à peine sucré
la cannelle qui vient relever le flan juste tiédi pour rendre vos papilles folles amoureuses
l'accueil de Victor et de son équipe
la formule déjeuner à 13,90€ qui comble l'appétit le plus solide avec la soupe et le plat du jour
une cuisine portugaise traditionnelle avec des produits frais
les azulejos qui décorent la petite salle et les petites tables bistro en marbre
les sardines en terre cuite vernissée qui décorent le mur devant le comptoir
le corner épicerie avec le meilleur des sardines en conserves
pouvoir réserver une boîte de pasteis dans une jolie boîte pour les déguster tranquillement à la maison ou pour en faire un cadeau gourmand :)

vous allez me détester
sauf à être allergique au flan, le pastel de nata (singulier de pasteis de nata) a un tel goût de reviens-y que bien évidemment vous aurez très vite oublié que pasteis a un singulier


Comme à Lisbonne - Tasca 
37 rue du roi de Sicile
75004 PARIS
M° St Paul Le Marais - Hotel de Ville (ligne 1)
www.commealisbonne.com 
du mardi au dimanche de 11h à 19h
café au lait 3,50€
pastel de nata 3€
menu du jour 13,90€ (plats à la carte entre 6 et 15€)

si vous prévoyez un séjour à Lisbonne, un lien utile pour préparer votre voyage et partir avec des bonnes adresses en poche avec les foodeuses :)

lundi 24 août 2015

Nancy, city guide et madeleine perdue


Je ne crois pas qu'il ait échappé à qui me lit sur ce blog que je suis Lorraine ni qu'il m'arrive de retourner dans cette région de l'est de la France, et pourtant j'ai toujours autant de mal à rédiger des articles pour inciter à découvrir cette région que pourtant j'aime, vraiment.
Cet été, opressée par Paris et les changements survenus dans ma vie depuis le dernier trimestre de 2014 et l'horreur du premier trimestre 2015, je suis rentrée un peu plus longtemps et j'ai réalisé que cette région où je suis née, cette ville où j'ai pourtant passé le premier quart de ma vie m'ont échappées... jour après année d'absence et petits retours, elles ne me sont pas devenues étrangères mais un peu inconnues quand même, j'ai un peu perdu ma madeleine.

De Nancy, j'ai en tête les points d'intérêt principaux pour un touriste mais j'ai perdu ce petit plus des habitants amoureux de leur ville et de leur région, ce petit plus qui permet de partager des adresses sympathiques, des rues hors des sentiers touristiques...
J'ai réalisé non sans un peu de tristesse que je ne suis pas chez moi à Paris mais que je suis aussi un peu beaucoup moins chez moi en Lorraine.
Pour autant en ce lundi tout gris et pluvieux à Paris, j'ai envie de partager le ciel bleu lorrain.

La place Stanislas reste bien sûr le coeur de Nancy et il est impossible de ne pas y faire un détour mais pour changer plutôt que de venir par la ville neuve, venir par le port Ste Catherine, passer par la place d'Alliance et s'arrêter un peu au parc de la Pépinière avant de se brûler les yeux sur les pavés rénovés de la plus belle place du monde.


A Nancy, mon quartier de coeur est celui du Parc Ste Marie où j'ai fait mes premiers pas comme traîné mes premières roues de tricycle (oui, j'avais déjà ce truc avec ce qui a des roues) mais j'ai un moment habité la ville basse, rue St Dizier, et avait très envie de retrouver les petites rues en contre-bas, le quartier de la rue St Nicolas.
Longtemps peu prisé des Nancéiens, ce quartier a évolué en douceur en gardant les vieilles enseignes et l'esprit cosmopolite autant que joyeux des épiceries arabes qui l'ont longtemps animé et soutenu.


Le Grand Blond avec un tablier noir 
16 rue de la Primatiale
54000 NANCY
du mardi au samedi, midi et soir, l'équipe du Grand Blond déploie des trésors de sympathie et de gourmandises pour vous faire découvrir une cuisine de bistrot savoureuse avec des produits régionaux mais pas que car le jeune chef, Vincent Grandjean, un authentique nancéien formé à l'école Bocuse, a pas mal traîné ses casseroles avant de s'installer et traduit ses voyages en cuisine.
pour le déjeuner, la formule à 13€ (entrée- plat ou plat-dessert) est un bonheur.
à la carte, les propositions viandes et poissons tentent vos papilles pour un prix moyen de 15€.
un excellent rapport qualité-prix pour cette jolie et jeune adresse dans la ville basse et en plein renouveau.

L'échanson
9 rue de la Primatiale
54000 NANCY
pour le coup, cette adresse là n'est pas neuve car Alex et Serge Mercier régalent les papilles et gosiers nancéiens depuis un peu plus de 15 ans mais s'il y a bien une adresse à garder pour qui vient passer quelques jours en terres lorraines, c'est bien celle-là.
vous pourrez y goûter ce qui fait le sel des petits pâtés et tourtes lorraines : le gris de Toul avec sa couleur si particulière et son goût parfois un peu rapeux dans la version traditionnelle de la famille Lelièvre ou modernisée de Thomas Colson et Remy Welter, jeunes viticulteurs passionnés du Domaine de l'Ambroisie (mention spéciale pour le Mystic Gris !).
certes les horaires du soir ne sont pas parisiens - le bar à vins ferme à 21h30 - mais les 850 références et l'accueil des deux frères vous fera vite oublier que vous êtes... en province ^^

La villa 1901
63 avenue du Général Leclerc
54000 NANCY
Nancy ne manque pas de bons hôtels mais si vous prévoyez un séjour et recherchez un hébergement d'exception alors la grande maison de style art nouveau d'Isabelle vous attend.
5 chambres et suites au confort exceptionnel avec une décoration mêlant design et brocante, et puis surtout Isabelle, sa gentillesse, sa bonne humeur, ses recettes pour un petit déjeuner de reine, son jardin et ses bonnes adresses.
lavilla1901.fr 


samedi 22 août 2015

Le Jardin des Serres d'Auteuil, magie à la française


Après quelques semaines passées loin de Paris, j'essaie de reprendre des marques dans cette ville que je ne parviens ni à aimer ni à quitter et avant de redonner à ce blog un rythme plus digne, j'avais envie de prolonger les vacances dans un jardin aussi luxuriant que voluptueux, aussi organisé qu'exotique et j'ai traversé Paris d'est en ouest pour rejoindre les Jardins des Serres d'Auteuil où je vous emmène pour un long (très) long post sans beaucoup de texte mais avec beaucoup de photos.

#paresseuse #toujoursenvacances #neveut pasrentrer ... je vous laisse choisir toute autre expression qui vous semblerait me convenir ;)

Créé en 1761 sous le règne de Louis XV et au coeur du Bois de Boulogne, les jardins d'une superficie de 7 hectares sont organisés autour d'un vaste parterre central aménagé "à la française" : buis taillés et parterres de fleurs symétriques.
Tout ici invite au calme et au repos.


Quand on découvre les serres en fonte forgée, une couleur particulière s'impose... bleu turquoise délavé, bleu ciel, vert "mint" ou vert d'eau ou bien un joyeux mélange de tout ça, ce bleu si particulier accompagne le visiteur et marque de son empreinte les nouvelles grandes serres de production horticole édifiées par Jean-Camille Formigé lors de la rénovation des jardins en 1898.
Pas de raison particulière trouvée au choix de cette teinte de bleu par Jean-Camille Formigé si ce n'est qu'elle est typique de l'Art Nouveau et que j'aurais adoré trouver une anedocte plus personnelle ;)
Toujours est-il que ce bleu si particulier et les pierres de meulière qui forment la base des serres a un charme certes un peu nostalgique mais tellement apaisant qu'on se surprend à rêver d'investir une des serres abandonnées.


Et puis, au détour d'une porte, un dahlia rose sort majestueusement d'un parterre et il est alors impossible de résister aux couleurs autant qu'aux variétés de fleurs, arbustes, arbres et graminées cultivées et disposées avec soin autant pour le plaisir des yeux que pour attirer les insectes butineurs qui seront eux aussi l'occasion de station prolongée devant les parterres et si l'on est pas pressé, il devient alors facile de passer sa journée dans les jardins.
Papillons blancs, abeilles et bourdons sont très présents mais c'est aussi la première fois que je retrouve à Paris d'autres éspèces de papillons tel que le Vulcain ou vanessa atalanta avec ses rayures oranges et ses taches blanches.


informations pratiques

Les Jardins des Serres d'Auteuil
3 avenue de la porte d'Auteuil
75016 PARIS
au coeur du Bois de Boulogne et juste à côté des cours de Roland Garros

comment ?
en métro par la ligne 9, station Michel-Ange Molitor et 10 petites minutes de marche ou la ligne 10 Porte d'Auteuil et un peu de marche aussi
les lignes de bus 32, 123 et 241 desservent la porte d'Auteuil
et si vous venez en voiture, le parking de la Porte d'Auteuil vous attend

L'accès aux serres et aux jardins est gratuit.
Dans la grande serre - palmarium - quelques tables et chaises sont cachées pour offrir un point de repos aux visiteurs et permettent une collation légère sous condition de laisser l'espace propre.
Je n'ai pas réussi à la prendre en photo mais le palmarium abrite une grande volière où perruches, perroquets, canaris et inséparables aussi colorés que joyeux s'ébattent.
Des visites commentées sont régulièrement assurées par des jardiniers et horticulteurs attachés aux jardins et aux serres, il suffit de passer par le pavillon d'accueil pour connaître les possibilités.
En dehors des visites, le personnel présent est extrêmement accueillant et disponible pour partager avec vous sa passion pour cet endroit aussi magnifique qu'hors du temps.

Même si les jardins disposent de points d'ombrage, s'équiper de crème solaire, chapeau et lunettes n'est pas un luxe.
En cas d'oubli d'une bouteille d'eau, deux points d'eau potable sont disponibles et permettent de se rafraîchir.

Comme il arrive qu'on me le demande, mes photos sont faites avec un petit bridge de la gamme FinePix de Fujifilm.
Mon appareil est l'entrée de gamme de la série S, acheté 109€ via Amazon il y a 4 ans et s'il est un compagnon fidèle, j'avoue qu'il commence à atteindre ses limites ;)
Si vous n'avez pas d'appareil photo ou souhaitez commencer avec un petit budget, ce bridge est une excellente option avec une prise en main facile et la possibilité de jolis résultats que ce soit en mode automatique ou avec les options de réglages manuels.

Bien que critiqués et alors que les jardins des serres d'Auteuil sont classés "monument naturel", les travaux d'extension des cours de Roland Garros au détriment des Serres d'Auteuil ont commencé aussi je vous invite, si vous le pouvez, à venir rapidement profiter de l'exceptionnelle balade qu'offre les jardins et si cela n'est pas possible, j'espère que ce long article en restitue un peu de l'atmosphère.

Merci à @paris_by_mitra dont les magnifiques photos partagées via Instagram m'ont convaincue de traverser Paris d'est en ouest pour profiter de ces instants précieux dans les serres des Jardins d'Auteuil.

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.