samedi 31 octobre 2015

Une visite guidée pour tomber amoureux de Paris


Je vous balade souvent dans Paris mais comme je ne l'aime pas vraiment, je me suis dit que peut-être il faudrait que je la visite comme les touristes qui ont très envie de l'aimer quand ils ne l'aiment pas déjà et puis je me suis rappelée que les visites guidées et moi, ce n'est pas le grand amour non plus.
Le coup de la meute qui court derrière un parapluie ne convient pas à mon côté tête en l'air ; la meute aura vite fait de me perdre ou alors c'est moi qui perdrai la meute et dans les deux cas, il est fort probable que cela sera source d'énervement.
Je ne suis pas non plus fan des audio-guides et ce d'autant plus que j'ai un don pour prendre celui qui ne fonctionne pas ou mal à l'instar de l'audio-guide bloqué en mode chinois ou russe ou toute autre langue exotique.
Je n'ai pas envie qu'on me fasse un cours d'histoire mais j'adore qu'on me raconte des histoires.
Et pour finir, j'ai besoin qu'on me fasse découvrir non pas des endroits "secrets" mais qu'on partage les endroits et les gens qui font aimer une ville.

Alors se perdre avec un cartoville c'est bien, mais parfois avoir un guide professionnel et passionné qui vous rend amoureux de sa ville, c'est plutôt pas mal non plus alors si vous projetez une visite à Paris, voici mes coups de coeur pour visiter cette ville que je n'aime pas et l'aimer :)


Une balade de rêve avec un guide privé de Walk my steps
walkmysteps.com
le principe :
un guide certifié et un groupe d'au maximum 6 personnes
un programme de visites par thèmes des plus classiques - les ponts de la Seine, le Louvre, la Butte Montmartre, aux plus inédits - Crimes et Châtiments, Sweets tour (à la découverte des lieux gourmands parisiens) - avec des circuits adaptés si vous avez des enfants

les plus 
des visites en anglais, allemand, espagnol, italien, portugais et chinois
des circuits de balade entre 2h et la demi-journée
des guides-conférenciers certifiés et donc habilités à faire visiter les monuments et musées nationaux
une équipe, jeune et dynamique, amoureuse de Paris et passionnée au point de vous la faire aimer avant que la balade n'ait commencée

ça peut coincer
les forfaits de visite oscillent entre 200 et 300€, cela peut paraître élevé mais il s'agit bien d'une balade avec un guide privé que vous vous offrez et pour un groupe de 6 personnes, cela ramène le prix à une trentaine d'euros pour une visite qui sera personnalisée et adaptée par votre guide à vos besoins.
c'est à mon avis un petit luxe à s'offrir pour rencontrer Paris pour la première fois et en repartir heureux (et ce n'est pas le cas de tous les touristes) ou pour retrouver un regard émerveillé si jamais on l'a perdu en plus de bénéficier de la connaissance d'experts en matière d'arts, d'histoire et d'architecture.

Moins privée mais sympathique aussi, un circuit avec l'équipe de Paris ZigZag
pariszigzag.fr
Blog ou webzine lifestyle sur Paris, l'équipe a bien grandi et propose depuis quelques temps déjà un programme de visites pour partager bons plans, cours cachées, jolies rencontres, petites et grandes histoires;
Les légendes du vieux Paris, le ventre de Paris, le Marais insolite et secret, le meilleur du Pain à Paris... un programme varié pour des groupes de 15 à 25 personnes et un barème de tarifs entre 12 et 18 euros.
Le plus : des visites animées par des amoureux de Paris, des blogueurs et professionnels passionnés, une équipe qui a à coeur de partager "son" Paris et ceux qui le rendent joli.

Et si vous n'avez pas envie de marcher ?
Je vous propose de rencontrer deux petites entreprises qui roulent pour la beauté de Paris.


avec Paris2Pattes, vous allez faire le tour de Paris avec un duo aussi unique que joyeux, Romain et Clémentine.
Romain sera votre guide et chauffeur, photographe aussi si besoin.
Clémentine sera votre carrosse, votre refuge en cas de pluie, votre réconfort s'il fait froid et abritera de 1 à 3 personnes.
Les tours, à partir de 90€, paraissent classiques sur le papier, mais croyez-moi avec ces deux là, l'insolite et l'humour vous attendent à chaque coin de rue.
paris2pattes.fr
pour vous faire une idée et ne plus résister à cliquer sur le bouton "réservez votre tour", allez faire un tour du côté du compte instagram @paris2pattes coup de foudre assuré.


Un tour à bicyclette, organisé par des expatriés américains ou australiens qui ont mangé tellement de baguettes et de fromages qu'ils sont plus parisiens que les parisiens avec ce truc en plus qu'ils sont kids friendly et connaissent sur le bout des doigts les meilleurs cafés pour faire une pause, Bike About Tours est fait pour vous :)

Un circuit classique de Paris pour ne rien manquer des monuments et points de vue incontournables avec un petit grain de folie et beaucoup de sympathie de la part des guides qui auront à coeur de partager avec vous leurs adresses et leur Paris à eux, celui qu'ils ont apprivoisé au fil de leurs deux roues.
Les vélos, révisés par l'équipe avant chaque tour, sont inclus dans le prix, 30€ par adulte pour la journée.
bikeabouttours.com 
un petit tour sur le compte instagram @bikeabouttours et hop vous vous y voyez déjà.


finalement, ce n'est peut-être pas si difficile de tomber amoureux de Paris ;)

mercredi 28 octobre 2015

Le Jardin des Plantes chasse le spleen de l'automne


Alors que nous avons eu de belles journées d'automne à Paris, j'ai naturellement fait des photos au Jardin des Plantes lors d'une matinée assez brumeuse et grise... vous commencez à me connaître.
Cela dit, la magie d'un jardin c'est d'être beau à toutes les saisons et l'équipe des jardiniers du Jardin des Plantes s'emploie à créer cette magie toute l'année en sélectionnant et renouvellant les plantes fleuries des plates bandes des jardins à la française avec près de 1000 variétés cultivées (le jardin de l'école de botanique en comptant lui 2000).

Parc botanique étendu sur 23 hectares sur la rive gauche de la Seine, le Jardin des Plantes est toutefois assez près de la rive droite pour qu'on s'y rende à pieds depuis la place de la Bastille en enjambant les ponts.


Une journée n'est pas suffisante pour explorer ce parc, classé monument historique, qui a été façonné au fil des siècles par des botanistes et jardiniers de renom et aujourd'hui encore par une équipe de passionnés.


En suivant une équipe de jardiniers dans la réfection des plates-bandes centrales, je me suis arrêtée de nombreuses (trop nombreuses) fois pour capturer les dernières floraisons des cosmos - une de mes fleurs préférées - et regarder les abeilles travailler encore et encore sur les buissons odorants de phacélie.


Jardin des Plantes 
jardindesplantes.net
57 rue Cuvier
75005 PARIS
M° Gare d'Austerlitz / Monge / Jussieu
de 8h à 17h30 en saison hivernale

L'accès au Jardin des Plantes est gratuit, de même que celui à l'Ecole de Botanique pour laquelle je vous recommande l'inscription à une visite guidée.
Si vous vous passionnez pour le jardinage, notez dans votre agenda les rencontres organisées avec les jardiniers d'avril à octobre ; des visites thématiques - la gestion durable du jardin, les pélargoniums ou les roses, de l'utilité des graminées... - qui vous permettront de rencontrer des professionnels passionnés et de glaner des conseils utiles pour votre jardin qu'il soit petit ou grand... le mien tient dans des jardinières et rebords de fenêtres ;)
Et si c'est l'évolution qui vous passionne, des cours publics et gratuits sont ouverts à la Grande Galerie.

Le Jardin des Plantes abrite également une ménagerie, des grandes serres tropicales et les grandes galeries (dans lesquelles se trouve la célèbre galerie de l'évolution) pour lesquelles l'accès se fait via une billeterie pour chacune.
Les tarifs oscillent entre 9 et 15 euros suivant les galeries et expositions temporaires, il est donc préférable de préparer sa visite : en famille, je vous conseille un petit tour sur les visites thématiques 

Jusqu'au 23 novembre, le Jardin des Plantes accueille une exposition de sculptures de la FIAC "hors les murs", une balade au coeur de la biodiversité et du climat.

En cas de petits creux comme de grosse faim, des points de restauration sont présents au sein du Jardin avec des kiosques offrant crèpes et gaufres idéales pour réchauffer les gourmands à la saison hivernale mais aussi un café au sein de la grande galerie de l'évolution et un restaurant, La Baleine.

Si vous n'êtes pas pressés, vous pouvez poursuivre la balade sur la rive gauche pour mettre vos pas dans les coffeeshops dont je vous ai déjà parlés - Dose, Strada, Shakespeare and company café - ou aller prendre un des meilleurs chocolats chauds de Paris au St Régis sur l'île de la Cité.
Last but not least, si vous préférez repasser rive droite, La Claque va épater vos papilles avec son café du jeudi au lundi au 13 avenue Daumesnil - Viaduc des arts... il va falloir qu'on en reparle.

Je n'ai pas vraiment choisi cette matinée brumeuse et grise pour faire des photos au Jardin des Plantes mais j'ai adoré passer cette matinée au fil des travaux des jardiniers qui m'ont fait une petite place et (presque) hâte de suivre le jardin en hiver.

dimanche 25 octobre 2015

Orgues de Flandre, un autre Paris


Des balades dans Paris,
on aime retenir les beaux immeubles haussmanniens, les pavillons de la campagne à Paris, les coquetteries de la cité des fleurs et des passages parisiens,
on recherche les détails sur les façades et les jolis carreaux de ciments,
on s'attache aux lourdes portes et à leurs riches heurtoirs,
on flâne le long des quais et on photographie les reflets de l'eau depuis les ponts,
et on fronce le nez à tout ce qui ressemble de loin ou de près à de grandes tours.
Pourtant, il y a des tours autour desquelles on tourne.
Ces tours là, je les ai observées de loin, je les ai évitées, recherchées, et puis un matin, je me suis décidée à aller les apprivoiser.
Direction le 19ème, à la limite du 18ème, pour se promener au coeur des Orgues de Flandre.


Imaginées et construites par l'architecte d'origine allemande Martin Schulz Van Treeck, les tours Prélude, Sonate, Fugue et Cantate, dites Orgues de Flandre, ont été érigées et inaugurées entre le début des années 70 et 1980.
de 90 à 123 mètres de haut, les 4 tours m'ont un peu donné le tournis, comme un vertige inversé, et une impression étrange, l'ensemble m'ayant paru aussi beau qu'inhumain.


En traversant le pont de Riquet pour retrouver les jardins de la Halle Pajol, les Orgues de Flandre sont toujours présentes et s'accordent aux plantes qui se balancent au vent.

Les Orgues de Flandre
67-107 avenue de Flandre
75018 PARIS
M° Crimée ou Riquet
depuis le canal St Martin, la balade se fait aussi très bien à pieds
à savoir si la balade vous tente, l'appareil photo n'est pas toujours bienvenu


Café Lomi
cafelomi.com 
3ter rue Marcadet
75018 PARIS
M° Marcadet-Poissonniers ligne 4 ou 12
7 jours sur 7, de 10h à 19h

des grandes tables, des petites tables, un chesterfield et une grande malle,
un bar et des tabourets hauts,
un atelier où on peut venir prendre des cours et découvrir plus encore sur le café mais aussi (et peut-être surtout) s'ennivrer de l'odeur du café fraîchement torréfié,
une atmosphère calme, un peu studieuse,
de grandes baies vitrées pour regarder les feuilles tomber et rêvasser,
des cakes et soupes faits maison et tous prêts à vous faire aimer que les températures partent à la baisse,
et bien sûr une sélection de cafés uniques (ma préférence va au Nicaragua Buenos Aires - Miel).
café de 2,20 à 6€
cakes, scones et douceurs de 3,50 à 5,50€
formule pour déjeuner à partir de 8€

et puis parce que l'automne peut aussi donner envie de prolonger les balades au bord des quais, vous pourrez revenir sur le bassin de la Villette et vous arrêtez au Pavillon des Canaux ou à la Rotonde pour garder un peu de la douceur des soirées d'été.



Frou Frou
the dumbing down of love

jeudi 22 octobre 2015

Une truffe à La Maison du Chocolat


Je fais partie de ces personnes dont la lecture ou la prononciation du mot "chocolat" met les papilles en émoi et fait briller les yeux ; et si on ajoute les arômes, je présente alors tous les symptômes d'une addiction profonde dont je n'ai pas la moindre envie de me défaire même si, avec le temps, j'ai appris à éduquer mon palais pour privilégier la qualité du chocolat plutôt que la quantité.

Bien sûr, il peut encore m'arriver de craquer sur des bonbons de chocolat aussi industriels que régressifs comme ceux que nous partagions ma soeur et moi au moment des fêtes de fin d'année - des petites coupelles en aluminium coloré dans lesquelles se trouvaient un chocolat fondant et à déguster très froid - ou les crémeuses pralines belges que les lorrains habitant en bord des frontières du nord du département de la Meurthe-et-Moselle connaissent bien, mais comme pour le café ou le thé, j'ai bien vite fait de revenir à de la "haute chocolaterie".

De fait, quand j'ai reçu une invitation pour participer à un Atelier sur le thème des truffes par la célèbre et belle La Maison du Chocolat, je n'ai d'abord lu que CHOCOLAT avant de réaliser que j'allais avoir les mains dedans pour les faire ces truffes avant de les déguster et que je suis quand même une truffe en cuisine (pression inside et préparation à la technique dite des "yeux de chat potté" en cas de catastrophe).

C'est ainsi qu'un matin d'octobre, je me suis retrouvée dans les ateliers de La Maison du Chocolat en blouse, charlotte et tablier pour retrouver une des activités préférées des enfants pour préparer les fêtes de fin d'année : réaliser des truffes en chocolat qui avec les recettes du Chef Nicolas Cloiseau sont devenues une gourmandise régressive pour adultes avertis car avec ce passionné de chocolat, la truffe n'est plus une truffe mais LA truffe.

Vous le voyez le coup de pression du poste de travail installé derrière la merveille créée par le Chef Cloiseau pour les fêtes de fin d'année 2015 ?


Oups...
On ne met pas les mains dans le chocolat, même avec un tablier et après s'être lavé les mains, pour faire des truffes sans comprendre ce qui se cache derrière la célèbre boîte graînée façon cuir et couleur chocolat.
Petit détour par les chaînes de production pour s'imprégner des étapes de création des bonbons de chocolat, rencontrer des artisans passionnés et tenter de découvrir leurs secrets de fabrication.

La toute première Maison du Chocolat a été ouverte en 1977 par son fondateur Robert Linxe.
Magicien ou sorcier du chocolat, c'est selon, Robert Linxe a initié une nouvelle façon de déguster le chocolat pour en apprécier origines, saveurs et subtilités avant d'en découvrir des alliances aussi inattendues que gourmandes (dans le trio de tête de mes découvertes au fil des années avec cette belle maison, les alliances avec le basilic, le pavot noir et l'olive noire).

Aux côtés de Robert Linxe pendant près de 20 ans, le chef Nicolas Cloiseau a pris en main la création de La Maison du Chocolat depuis 2012 et c'est en sa facétieuse et gourmande compagnie que la visite des ateliers m'a permis...
de voyager avec les sélections de grands crus de chocolats Valrhona, 
d'avoir la fulgurante envie de me jeter sur la table, même réfrigérée, où venait d'être étendue une fabuleuse ganache au subtil arôme de café,
de résister à laisser plonger un doigt dans une cuve, 
de ne pas résister à "oh mais il va tomber le chocolat là, non ?",
de me laisser bercer par la lecture des recettes, 
de me laisser hypnotiser par le travail de chacun tout au long de la chaine de fabrication : la maîtrise de chaque geste, l'attention mise à chaque instant pour que le bonbon de chocolat qui sera mis en boîte soit une perfection une fois en bouche (une fois le bonbon terminé, pas moins de deux contrôles qualité, en plus de tous ceux survenus pendant sa fabrication, avant que la boîte ne soit refermée pour partir en boutique),
de suivre le Chef dans sa recherche permanente d'étonnement, de nouveauté, de sensations et d'émotions.


Maintenant que tous nos sens sont bien réveillés, il est temps de prendre chacun sa place à un poste de travail pour un atelier sous haute surveillance des chefs Nicolas Cloiseau et Alexis Daguet avec la réalisation des truffes parfumées de La Maison du Chocolat pour cette saison 2015 : cassis, yuzu, caramel toffee, whisky, cognac et saké.

Pour mon poste, ce sera la truffe au yuzu, petite merveille associant deux chocolats, Venezuela Anaco et Madagascar Manjari, qui explose en bouche avec sa pointe de baies de Sancho pour emmener les gourmands dans un voyage entre Chine et Japon.
Comme pour toutes les recettes de truffes, une des clés qui font de ces truffes, des Truffes, c'est la pointe de mascarpone qui vient donner du caractère, une pointe de douceur et de fraîcheur qui n'est pas sans me rappeler les fameux chocolats glacés qui me rendaient folle petite fille.

Vous voulez vous lancer à la maison, les proportions sont en-dessous, je garde les secrets de fabrication ;) 
Je peux juste vous dire que le chocolat ne se fond pas au bain-marie, non et qu'il va vous falloir jouer du fouet.


La Maison du Chocolat 
lamaisonduchocolat.fr 
225 rue du Faubourg St Honoré
75008 PARIS

se régaler les yeux avec le compte instagram @lamaisonduchocolat_paris , sur pinterest 'maisonduchocolat' et bien sûr une page facebook pour plus d'actualités ici

Merci infiniment aux Chefs Cloiseau et Daguet ainsi qu'à toute l'équipe de La Maison du Chocolat pour leur accueil, leur attention, leur énergie et leur passion à transmettre les valeurs de leur magnifique maison... et, comme un hommage à mon beau-frère, pâtissier-boulanger créatif et passionné, merci de m'avoir portée pendant tout cet atelier pour parvenir à réaliser de magnifiques truffes au yuzu dont il ne reste plus trace dans la boîte (mes voisins ont apprécié).

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.