lundi 30 mai 2016

Street art et chasse au trésor dans l'est parisien


S'il y a bien une chose qui peut me faire oublier la pluie - excepté un bon café ou un bon thé chaud avec une belle part de gateau - c'est partir à la chasse aux dessins, aux graffs, aux collages dans les rues de Paris et d'ailleurs quand j'y suis.
Il y a les artistes dont les univers me touchent plus que d'autres et que je peux chercher pendant des jours avant de tomber dessus par hasard avec l'impression de trouver un trésor.
Il y a les artistes qu'on découvre au détour d'autres, parfois ils sont un peu cachés, ont été partiellement recouverts (la rue, cette jungle) mais ils émergent et comme pour les plus connus, la même sensation qu'à la découverte d'une pierre de mica que je croyais pleine d'or quand j'avais 8 ans.

If there is one thing that can make me forget the rain - except a coffee or hot tea with a nice slice of cake - it's strolling along parisian streets (or in any town I'm in) on the hunt of drawings, graffs, and sticks.
There are artists whose universe touch me more than others and that I can search for days before stumble upon with the impression of finding a treasure.
There are artists that we discover while chasing some others, sometimes they are a bit hidden, partially covered (streets can be such a jungle) but they emerge and as for the most known, the same feeling that the discovery of mica stone I thought full of gold when I was 8 years old.


Ce dimanche, il faisait vraiment gris mais on est parti sur les traces de Bault et de ses monstres, créatures fantatisques ou hybrides avec des grands bras ou des grandes dents et même souvent les deux et qui pourraient illustrer un livre pour enfants pour se faire peur mais avec des monstres gentils quand même.
Les monstres qu'on a trouvé étaient sous clé alors on a poursuivi notre chemin pour croiser une mama de Shiry Avny, un collage de Kam et Laurène avant de remonter vers l'incontournable rue Dénoyez à Belleville pour y trouver le dernier collage de WD.

This Sunday was really a gloomy day, but we went in the footsteps of Bault and his monsters, fantatisc or hybrid creatures with big arms or big teeth and often both who could illustrate a children's book to get a little scary but with friendly monsters anyway.
The monsters we found were locked so we get on strolling and met a little Shiry Avny's mama and a collage of Kam and Laurène before returning to the rue Dénoyez, a "must see" in Belleville to find the latest collage of WD.


Pour en savoir plus sur les artistes rencontrés aujourd'hui / to know more about the artists we met today 
le compte tumblr de BAULT est par ici 
shiryavny.blogspot.fr
kamlaurene.com 
wdstreetart.com 

Vous êtes tentés par une chasse aux trésors mais avec un guide, Walk my Steps est le guide qu'il vous faut rive droite comme rive gauche avec des parcours pleins de surprises.
You are tempted by a treasure hunt but with a guide, Walk my Steps is the one you need both right and left bank of Paris, get ready for a stroll full of surprises.

A Paris ou ailleurs, des sites et blogs et leurs comptes instagram à suivre :
wonderbrunette.com / @wonder.brunette
artanddailyfix.com / @isa_ts
frenchiesinparis.over-blog.com / @frenchiesinparis
parisladouce.com / @parisladouce
galerieopenspace.bigcartel.com / @graffitiartmagazine et @openspace_paris
lecabinetdamateur.com

samedi 28 mai 2016

Berlin, my new streetart playground


Quand on programme un voyage dans une ville que l'on ne connait pas encore vraiment, on investit illico dans un cartoville ou un lonely planet pour lister les lieux incontournables à voir.
C'est ce que j'ai fait pour partir à Berlin.
Et puis j'ai laissé cartoville et lonely planet dans mon sac... enfin j'ai quand même pris les plans... et suis partie nez en l'air dans les rues de Prenzlauer Berg jusqu'à atteindre la célèbre Unter den Linden en passant par Alexander Platz en m'attachant à ce que j'aime le plus, la galerie d'art à ciel ouvert qu'offre les artistes de street art.
Tant pis pour les incontournables, Berlin ne va pas disparaître de toute façon.

A Berlin où le street art prend racine dans l'histoire de la ville, il y a les fresques de commande et puis les grafs, collages, détournements publicitaires, stencils sauvages et que les autorités berlinoises regardent plutôt avec bienveillance.
J'étais partie avec quelques noms en tête dont j'espérais bien trouver les oeuvres comme Alias, MTO, Xoooox, Bonk!, El Bocho...
et si j'en ai trouvé au moins un, par ailleurs très présent à Berlin avec son personnage de Little Lucy (qui passe son temps à tuer son chat avec une ténacité qui n'a d'égale que ma capacité à prendre systématiquement le mauvais chemin même avec un plan ), El Bocho, je n'ai pas repéré les autres mais suis tombée sur ROA, Pille et ses super boulettes, Augustine Koffie associé à Miles MacGregor aka El Mac, Stinkfish... bref, j'en veux encore ;)
Pour un prochain séjour, je pousserai les balades vers Friedrischshain et plus au sud dans le quartier de Kreuzberg, et il n'est pas exclu que je fasse le choix d'une visite guidée pour mieux me repérer en plus d'avoir des informations utiles sur des artistes que je ne connais pas.

When you plan a trip to a city that you don't really know, you invest in cityguide like Cartoville or Lonely planet to list the best places to see.
That's what I did, when planning my trip to Berlin.
And then I left Cartoville and Lonely planet in my bag ... I eventually kept the plans ... and get strolling from the streets of Prenzlauer Berg to the famous Unter den Linden through Alexander Platz by attaching myself to what I like most, the open air art gallery that artists of street art offered.
No matter the "must sees", by the way Berlin isn't going to disappear.

In Berlin, where street art is rooted in the history of the city, there are commissioned frescoes and then "wild" grafs, collages, advertising diversions,  stencils which berliner authorities looks at with a quiet sympathy.
I left Paris with a few names in mind I was hoping to find work as Alias, MTO, Xoooox, Bonk !, El Bocho ...
and if I have found at least one, also very present in Berlin with his character Little Lucy (who spends her time killing her cat with a tenacity that is matched only by my ability to take systematically the bad way even with a map), El Bocho, I didn't spot the others but came across ROA, Pille and his super balls, Augustine Koffie associated to Miles MacGregor aka El Mac, Stinkfish ... in short, I want to go back there quick ;) 
For another stay, I will push my strolls to Friedrischshain and further south in the Kreuzberg district, and maybe choose a tour to get useful information on artists I don't know and avoid to get lost.



Pour ce premier round street art à Berlin, je suis restée principalement dans Prenzlauer Berg en arpentant Schönhauser allee, Prenzlauer allee, Marienburger strasse, Mülhauser strasse, Oderberger strasse et toutes les rues et cours alentours.


For this first street art's round  in Berlin, I stayed mostly in Prenzlauer Berg, strolling around Schönhauser Allee, Prenzlauer Allee, Marienburger Strasse, Mülhauser Strasse, Oderberger Strasse, trying to get each courtyards and little streets.

jeudi 26 mai 2016

Trouver des bons plans, faire des projets, rêver !


S'il est acquis qu'avoir beaucoup d'argent ne fait pas toujours le bonheur mais qu'il y contribue quand même un peu, on cherche tous plus ou moins les astuces et bons conseils pour optimiser son budget et dégager l'argent nécessaire pour réaliser des rêves, qu'ils soient petits ou grands.
Quand ma vie a (encore) pris un tournant imprévu aussi bien personnellement que professionnellement, j'ai dû revoir pas mal de mes habitudes de consommation pour garder possible des petits rêves...
pouvoir continuer à investir dans le travail de jeunes artistes proposés par une de mes galeries préférées à Paris, la Slow Galerie,
pouvoir participer à des projets et des rêves fous via Ulule ou Kiss Kiss Bank Bank,
pouvoir reprendre les voyages,
et continuer à boire beaucoup de café dans mes coffeeshops préférés ;)

Pas vraiment de stratégie du parfait économe mais plutôt des bons plans trouvés ou repérés grâce aux réseaux sociaux, aux amis et à l'expérience du passage d'une carte gold à la carte bleue la plus basique qui soit.

Faire du tri, revendre ou échanger 
Oubliés les m2, l'espace et la carte gold, j'ai appris à faire du tri, à moins acheter, à revendre ou à échanger et réalisé que je ne vivais pas moins bien et que je déménagerai beaucoup plus légèrement !
Dès que mon petit chez moi me semble de nouveau trop petit, je fais un tri drastique du dressing et des étagères et file faire un tour sur leboncoin.fr pour mettre en vente une partie de ce qui ne me sert objectivement plus et à la boutique sans argent dans le 12ème où je peux déposer des objets et vêtements mais aussi en prendre suivant mes besoins.

leboncoin.fr 
on ne présente plus ce site qui a dépoussiéré les journaux de petites annonces gratuites ;)

siga siga, la boutique sans argent 
181 avenue Dausmenil 75012 PARIS
M° Dausmenil (lignes 6 et 8)
Une association qui promeut une économie solidaire et collaborative.
Chacun vient selon ses besoins : on peut venir déposer des objets sans échange, on peut déposer contre échange ou venir pour prendre un ou plusieurs objets sans aucune contrepartie.

Eplucher les bons plans, trier les bonnes mailings lists

Parce qu'on ne peut pas tout échanger et qu'on trouve aussi des bons plans neufs sur internet mais qu'on a pas toujours le temps ou la patience de dénicher le code promo qui va bien ou le meilleur prix, des gens intelligents ont créé les comparateurs de prix et des sites spécialisés en bons plans... et croyez-moi c'est un vrai métier à plein temps que de comparer, dénicher, répertorier et mettre à jour les offres les plus intéressantes du web.
Et comme le temps, c'est aussi de l'argent, mettre ces sites en favori ou s'y abonner permet de gagner du temps et de bénéficier des meilleurs prix et offres, double économie :)

Côté voyage, les sites liligo, kayak mais aussi voyagesncf.com vous permettent de visualiser rapidement les meilleures offres de prix en fonction de vos critères (dates de voyage, horaires de départ et de retour, préférences d'aéroport...).
Ce sont les 3 sites que j'utilise le plus souvent et notamment pour mes derniers aller-retours pour Berlin.
Sur le même principe, en plus de quelques comptes instagram, je n'oublie jamais de jeter un oeil aux sites Yelp et La Fourchette avant de réserver un restaurant.

Mapromobox est un site que j'ai découvert récemment et rapidement inséré dans mes favoris en plus des bons plans de ma copine Fifi les bons tuyaux.
490 boutiques en ligne réparties sur 6 univers : mode, bébé & jouets, voyages, nourriture & boissons, santé & beauté, photographie & impressions.
Une liste mise à jour quotidiennement des meilleures offres de chaque boutique pour être certain d'acheter au meilleur prix quand on en a besoin sans perdre de temps à chercher via des forums ou newsletter la promo qui depuis sera peut-être périmée.
Désormais quand j'ai un achat en ligne à faire, je me connecte à Mapromobox.fr, je repère la boutique qui m'intéresse et les promotions et offres en cours s'affichent... ne reste plus qu'à faire mon choix et à me laisser rediriger sur le site pour finaliser ma commande : rapide et efficace.

Et puis bien sûr, je garde toujours un oeil sur les mails de ventes privées même si je dois reconnaître que me mettre en mode "next trip to..." me fait dépenser beaucoup moins afin que ma tirelire se remplisse plus vite ;)


Last but not least, la fidélité est toujours payante 

Cela peut faire sourire mais quand on a une ou quelques enseignes favorites pour faire ses courses, adhérer au programme de fidélité s'avère payant à court comme à long terme.
Que ce soit par des promotions ou réductions exclusives ou un système de cagnotte, les centimes d'euros puis les euros grossissent et permettent de gagner l'équivalent d'un panier de courses régulièrement.
Sans trop de surprise pour une parisienne, la carte de fidélité Monoprix est la première en place dans mon porte-monnaie ;)

Comme je reviens juste de Berlin, ma tirelire s'est bien vidée et je n'attends qu'une chose repartir !
Alors si vous avez des bons plans à partager pour m'aider à la reconstituer, je suis preneuse :)

mardi 24 mai 2016

Prenzlauer Berg, love at first sight in Berlin


Il y a quelques mois, quand mes meilleurs amis m'ont annoncé qu'ils quittaient New York pour revenir en Europe, je me suis dit "youpi, ils vont s'installer à Paris" et j'ai reçu une invitation à venir découvrir leur nouvelle vie à... Berlin ;)
De mon premier séjour, je n'ai vu comme trois autres amis venus aussi à l'aide pour préparer leur emménagement que l'aéroport, les cartons et beaucoup de nettoyage du loft dans lequel nos newyorkais ont investi mais pour ce deuxième séjour, j'ai pu prévoir des balades nez en l'air dans Prenzlauer Berg, l'eldorado green qu'ont choisi mes amis.

Situé au nord-est de Berlin, Prenzlauer Berg fait partie du quartier de Pankow qui avant la réunification était donc en Allemagne de l'est.
Le quartier en garde les marques par une architecture qui mixe de grands immeubles colorés et décorés de colonnades et mascarons en stuc du Hobrecht Plan (le pendant berlinois d'Haussmann) et de larges blocs de béton plus austères, les Mietskasernen ou "casernes locatives" destinées aux classes moyennes est-allemandes.
Depuis la chute du mur, le quartier a été progressivement investi par une population de jeunes cadres et leurs familles, d'artistes, de jeunes entrepreneurs qui y trouvent de grands espaces à un coût encore très raisonnables.
Pour moi qui venait de quitter Paris sous la pluie, ce séjour a été l'occasion d'un bon shoot d'énergie verte et je suis définitivement amoureuse de Berlin ;)

Some six months ago, when my best friends told me they were leaving New York to return to Europe, I was like to say  "yeah, they'll move to Paris" and I received an invitation to discover their new life in... Berlin ;)
For my first stay, I saw, like three other friends who came also to help prepare moving, the airport, boxes and lots of cleaning to prepare the loft our newyorkers invested in but for this second visit, I was able to provide some strolls in Prenzlauer Berg, green eldorado my friends have chosen.

Located in the northeast of Berlin, Prenzlauer Berg is part of the Pankow district, which before reunification was thus in East Germany.
The area warning marks by an architecture that mixes large colorful buildings and decorated colonnades and stucco masks of Hobrecht Plan ( the berliner Haussmann) and large concrete blocks more austere, the Mietskasernen or "Rental barracks" for the middle class in east Germany.
Since the fall of the wall, the area was gradually invested with a population of young professionals and their families, artists, young entrepreneurs who find large spaces at a still very reasonable cost.
For me, who had left Paris in the rain, this trip was the opportunity to shoot a good green energy and I must say I fell deeply in love with Berlin :)


En pratique, de Paris à Berlin Prenzlauer Berg

Bien sûr comme j'ai peur en avion, j'avais bien songé au train mais le temps de trajet était beaucoup trop long pour un court séjour alors j'ai opté pour un vol économique de la compagnie German Wings (la compagnie low cost de Lufthansa).
Un peu moins d'1h30 de vol au départ de Roissy Charles de Gaulle pour une arrivée à l'aéroport de Berlin Tegel (TXL).
En choisissant ces dates et en profitant de promotion, les premiers prix de vols aller-retour commencent à 70€. Pour ce second sejour express et comme je n'avais pas pu réserver trop à l'avance, le coût est néanmoins rester correct puisqu'en restant sur mon tarif "basic", j'ai réglé 110€ pour mon aller-retour à des horaires 'humains' puisque départ à 9h30 de Roissy et retour à 18h10 de Berlin.
De l'aéroport, seules des navettes par bus vous amèneront aux différents quartiers de Berlin.
Pour Prenzlauer Berg, il faut emprunter le bus TXL jusqu'à la station SBahn (train) BeuselStrasse et de là prendre le Sbahn pour 5 stations jusqu'à Schönhauser Allee.
temps de trajet 30 mn environ pour 2,70€ (vous pouvez acheter votre billet auprès du conducteur)

Côté logement, Airbnb m'a sauvée avec un 'petit' loft de 45m2 (je mets 'petit' entre guillemet car pour Paris c'est immense !) pour 35€ la nuit.
Au coeur de StargarderStrasse, un appartement sur cour tellement au calme que la première nuit, j'étais presque inquiète de n'entendre aucun bruit et c'est là que je réalise que mon 11ème parisien chéri n'a pas que des avantages ;)
Clair, lumineux et douillet, le loft de mon hôte, Nick, un musicien, m'a permis de me sentir comme chez moi et d'organiser mon séjour entre visites de coffeeshops, balades et une bonne dose de travaux et transport de cartons pour mes meilleurs amis qui quittent New York pour emménager prochainement à Berlin.

In practice, from Paris to Berlin Prenzlauer Berg

Of course, as I fear flying, I thought to train but travel time was far too long for a short stay so I opted for a budget airline flight from German Wings (the Lufthansa low cost airline ).
Just under 1:30 flight from Roissy Charles de Gaulle to arrival at Berlin Tegel Airport (TXL).
By choosing  some dates and taking advantage of promotion, the first prizes of return flights start at 70€. For this second and short stay and as I couldn't book too far in advance, the cost still remained attractive since my remaining rate"Basic", I paid 110 € for my trip with practical hours with departure at 9:30 et Roissy and return at 18:10 from Berlin.
From the airport, only bus shuttles will take you to different areas of Berlin.
In Prenzlauer Berg, you have to take the bus TXL to SBahn station (train) BeuselStrasse and from there take the Sbahn for 5 stations until Schönhauser Allee.
journey time about 30 minutes for 2.70€ (you can buy your ticket from the driver)

For accomodation, Airbnb saved me with a 'small' loft of 45m2 (I put 'small' in quotes because in Paris it's huge!) for 35€ per night.
In the heart of StargarderStrasse, my apartment was on a courtyard ans so quiet that the first night I was almost worried not to hear any noise and it was there that I realized that my darling 11th parisian district hasn't only advantages ;)
Light, bright and cozy, the loft of my host, Nick, a musician, helped me to feel like home and organize my stay between coffeeshops visits, strolls and a good deal of work and transport cartons for my best friends who move from New York to Berlin soon.


Après cette première incursion dans Prenzlauer Berg, pour les prochains posts, je vous propose d'approfondir la question des imbiss, des coffeeshops, des incontournables à voir (ou pas), du street art...

After this first incursion in Prenzlauer Berg, for the next few posts, I propose to examine the issue of imbiss, coffeeshops, unavoidable to see (or not), street art ...



On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.