lundi 24 octobre 2016

Playlist pour les journées d'automne à Paris


Même si les températures fraichisssent et que l'on doit parfois faire face à la pluie, les balades d'automne ont une saveur particulière... celle des bouquets de feuilles, celle de la tasse de café - ou de thé ou de chocolat - fumant qui nous attend quand elle est finie, celle de l'odeur de la terre humide quand on se balade en forêt ou celle des marrons chauds ou des épis de maïs grillés quand on se balade à Paris.
A Paris et si je suis seule, il m'est difficile de me balader sans musique dans les oreilles ; en 8 titres, une partie de ma playlist d'automne, c'est à suivre en son et en images.

Even if temperatures fall down and that we have to cope with rain sometimes, fall season strolls have some kind of special flavour... leaves bunch, a cup of hot coffee (or tea or chocolate) that's waiting for you when you get home freezy, smell of wet soil when strolling in woods or smell of grilled chestnuts or corn when you go on strolling on the grands boulevards in Paris.
If I'm alone in Paris, I found it hard not to have music in my ears so here's in 8 titles some part of my fall season playlist.


On commence avec ma vue préférée de Paris depuis les hauteurs du parc de Belleville et Glass Animals avec Season 2 Episode 3 extrait de leur dernier EP sortir cet été, How to be a Human Being... oui, j'aime les gens qui se posent des questions metaphysiques compliquées sur la condition humaine et j'aime surtout le genre "indie rock" si toutefois quelqu'un sait vraiment ce que ça veut dire à part peut-être Alex Jaffray ou les Inrocks.
Toujours est-il qu'après leur premier EP, Zaba (avec notamment Gooey et Black Mambo), les Anglais de Glass Animals sont partis en tournée via des festivals ultra-hype comme Coachella et Glastonbury et en ont profité pour saisir les histoires des gens dont ils croisaient la route du chauffeur de taxi au fan excité du premier rang et c'est à partir de ces histoires parfois drôles parfois moins qu'ils ont écrit How to be a Human Being, voilà.

Let's start with my favorite view of Paris from the heights of Belleville park with Glass Animals Season 2 Episode 3 from their latest EP released this summer, How to be a Human Being ... yes, I like people who torture their brains with metaphysical questions about the human condition and I especially love "indie rock" kind of music event if I'm not sure someone really knows what that means except maybe Alex Jaffray or Les Inrocks.
Still, after their first EP, Zaba (including Gooey and Black Mambo), the British Glass Animals toured through ultra-hyped festivals like Coachella and Glastonbury and took the opportunity to grab people's stories they met from the taxi driver to the excited fan in the front row and with these stories, sometimes funny sometimes sad, they wrote How to be a Human Being.




Marcus Füderer aka Parov Stellar est autrichien, dj et compositeur d'electro-swing soit un joyeux mélange de lindy hop, de swing, de shag (et non pas de swag même si j'imagine qu'on puisse dire de Parov Stellar qu'il est swag, le shag est une danse) et de sons électroniques.
J'aurais pu choisir Booty Swing mais j'ai préféré Clap your hands.

Marcus Füderer aka Parov Stellar is austrian, dj and composer of electro-swing music mixing happily lindy hop, swing, shag (and not swag, even if i guess we can say that Parov Stellar is a kind of swag guy, shag is a dance) et electronic sounds.
I could have chose Booty Swing but I prefered Clap you hands.



Je crois avoir déjà parlé de Caro Emerald dans un précédent post mais je profite du fait qu'elle sera en concert à Paris, à La Cigale, le 4 novembre prochain (avant Berlin le 6 novembre et Hambourg le 7) pour placer Riviera Life dans cette playlist d'automne... parce qu'on a toujours besoin de soleil, de riviera, de vie de palace...et d'un martini aussi.

I may have already spoken of Caro Emerald in a previous post but I'm enjoying the fact that she will be in concert in Paris, at La Cigale for November 4th ( before Berlin November 6 and Hamburg for 7) to make a place to Riviera Life in this fall playlist ... because we always need sun, riviera, palace life ... and of course a martini.



Encore du jazz mixé à des sons électros avec Tom Misch qui est compositeur, guitariste et chanteur, comme sa soeur, Laura, qui l'accompagne parfois. Tous les deux pourraient être énervants de talent et de jeunesse mais en fait on a juste envie d'acheter l'EP Reverie pour le laisser tourner en boucle.
J'ai choisi le titre Crazy dream mais Sunshine est plutôt très bien aussi ;)

Some jazz mixed with electro sounds, yes again, with Tom Misch, composer, guitarist and singer, alike his sister, Laura, who plays with him for some part of his latest EP, Reverie.
They all together could be really annoying with too much talent and youth but whenever you ear a song, you just want to buy the EP to let him play all the time.



Je pioche souvent, très souvent, dans les playlists Kitsuné et c'est donc dans une playlist Kitsuné, mais je ne me souviens plus laquelle, que j'ai pioché L'impératrice.
L'impératrice c'est 6 parisiens (5 garçons et 1 fille) et un titre qui reste bien dans la tête, Agitations tropicales.
J'imagine que Les Inrocks écriraient que c'est de la french touch avec un peu de Cerrone dedans et moi je dis rien, j'écoute :)

I often pick in french label Kitsuné's playlists and it's no surprise if I found in one of them, don't remember which one so far, french band of L'impératrice.
L'impératrice is a band of 6 parisians (5 boys and 1 girl) and one title that go straight to your head and stay there, Agitations tropicales.
I guess Les Inrocks would say it's some kind of french touch with some Cerrone's disco sound in it but I just listen :)


L'automne va bien avec le folk avec sa touche de rock, enfin, je trouve que l'automne s'accorde bien avec les balades folk-indie rock, les chemises à carreaux et une tasse de café alors je vous en balance quelques unes.
James TW, when you love someone, dont je n'aurais jamais imaginé à la voix qu'il a juste 18 ans.
Tess Parks, Somedays, folk, rock et un peu trash aussi, j'ai découvert l'univers de Tess Parks lors d'un séjour à Berlin
Bear's Den, Agape, j'aime beaucoup beaucoup, vraiment beaucoup, Bear's Den. Ces anglais à barbe et à chemises à carreaux seront au Café de la Danse le 30 octobre prochain et j'y serai :) je rappelle à ce sujet que j'ai une place à disposition pour qui est à Paris ce soir là !

Fall season's doing well with the folk songs with a touch of rock, well in my opinion, fall fits well with the folk-indie rock songs, plaid shirts and a cup of coffee, so I select you some of my playlists.
James TW, when you love someone, I would never had imagine he's just 18 years old just listening to his deep voice.
Tess Parks, Somedays, folk, rock and a little trash too, I met Tess Parks's EP during one of my trips to Berlin.
Bear's Den, Agape, I love, I really really love this english band with beards and plaid shirts (and I guess they could drink good filter coffee). Bear's Den will be on tour at Café de la Danse this october 30 and I still have one ticket to give so if you're to be free, just let me know.




et vous, qu'écoutez vous en ce moment ?
and you ? what's in your playlists this fall ?


samedi 22 octobre 2016

KAZoART, de l'art contemporain à portée de clic


Si mes premiers murs ont été recouverts d'affiches de cinéma et de concert en plus des deux tableaux de liège sur lesquels je punaisais avec constance cartes postales, tickets de cinéma et autres souvenirs, ils sont ensuite souvent restés blancs la faute à 'tous les trous seront comptés lors de l'état des lieux' et mon aversion pour les boules d'adhésif qui finissent au mieux par faire une tache et au pire par tomber.
Mais les impératifs du bail de location ne sont pas la seule raison, sans être réfractaire à l'achat d'une reproduction dans un magasin de déco, qu'il soit suédois ou non, je préfère avoir une pièce plus unique, plus forte et qui me raconte l'histoire de celui qui l'a créée.
C'est d'ailleurs comme ça que j'ai acheté ma toute première photo, un tirage argentique numéroté, à un photographe lorrain, François Pierrel, il y a maintenant... très longtemps.
Si je n'ai jamais regretté cet achat, en revanche je me souviens très bien avoir un peu tremblé en signant le chèque... était-ce un prix raisonnable ? la photo avait elle une valeur artistique ? questions que j'ai vite oubliées quand François Pierrel m'a remis le tirage signé et encadré et que je l'ai installé chez moi, ravie.

Malgré ce premier investissement et l'envie de toujours favoriser ce type d'achat, il ne m'a jamais été facile, hors invitation à un vernissage, de rentrer dans des galeries spécialisées.
La peur de ne pas avoir le budget et de me sentir "illégitime" face au galeriste, la méconnaissance du marché de l'art...je ne suis certainement pas la seule à ne pas avoir osé passer la porte d'une galerie et c'est pour répondre à ce besoin de démocratisation qu'une nouvelle génération de galeristes propose via internet et des sites e-commerce des galeries d'art en ligne.

Un des pionniers en la matière est le site KAZoART dont je parcoure régulièrement les galeries, notamment en photographie, dessin et sérigraphie.
Fondé en 2015 par Mathilde Le Roy, KAZoART a pour principe de base de participer à la démocratisation du marché de l'art contemporain en mettant en relation artistes et collectionneurs de tous horizons en proposant une sélection pointue mais accessible et à un prix abordable.
A partir d'une trentaine d'euros, vous  pouvez ainsi vous offrir une aquarelle ou une sérigraphie numérotée et aller doucement - mais sûrement - vers des oeuvres uniques à un prix plus élevé.
C'est d'ailleurs ce qui m'a plu dès les premières consultations du site, une construction du site et de l'offre qui permet à chacun de se familiariser en douceur avec les différents courants artistiques, de l'impressionnisme au surréalisme en passant par le pop art, les différentes techniques et progressivement prendre confiance et trouver son style.

photos extraites de la galerie de la photographe Lise Hébuterne 

En associant l'expertise de galeriste aux garanties nécessaires d'un site e-commerce (telle que la possibilité de retour par exemple), KAZoART s'impose comme un nouvel acteur incontournable du marché de l'art auprès de clients à qui ce n'était pas facilement accessible.
Les artistes et oeuvres sélectionnés couvrent le prisme le plus large en matière de styles et techniques, peinture, aquarelle, dessin, photographie, sculpture, et sont mis en valeur dans des galeries thématiques qui peuvent répondre à des inspirations - bohème, urbain, végétal... - des sujets - paysage, portrait, nature morte... - ou bien encore idées de décoration.
La volonté de l'équipe de créer la rencontre avec les artistes se traduit dans le soin apporté aux portraits de chacun dans sa galerie et la possibilité pour les clients et internautes de marquer leur intérêt en s'abonnant à la galerie d'un artiste pour être tenu informés de la mise en ligne de nouvelles oeuvres mais aussi d'expositions ou bien encore en marquant d'un coeur une oeuvre qui les a touchés.

Enfin la volonté de présenter une gamme de prix dès 20€ (et limitée à 5000 euros) dédramatise l'acte d'achat et permet ainsi de faire rapidement et facilement un premier achat d'un tableau contemporain  avant de succomber à l'envie de collectionner !
A l'approche des fêtes de fin d'année, c'est aussi l'occasion de faire ou se faire un cadeau original qui ne peut que susciter de l'émotion.

passage piéton, dessin extrait de la galerie de Dainche 

KAZoART
kazoart.com
à retrouver également via facebook 

forse ti aspettero, toile issue de la galerie de Jérôme Pergolesi

article sponsorisé

mercredi 19 octobre 2016

Who's Next, let's be a fashion blogger...or not


C'est toujours quand il fait soudain bien froid et/ou un temps très pluvieux que j'ai envie de reprendre les photos faites au Who's Next pour me mettre la tête en vacances, limite coup de soleil et retrouver le sourire.
S'il est un salon professionnel où les marques de prêt-à-porter qui ont pignon sur rue depuis longtemps viennent présenter leurs nouvelles collections et prendre les commandes des détaillants, le Who's Next est aussi un vivier de jeunes créateurs, un repère de tendances, un dénicheur de nouveaux concepts, un accélérateur de rencontres et de notoriété pour de jeunes entrepreneurs et un fournisseur de bonne énergie pour tous ses visiteurs.
J'avoue, même sans être "fashion blogger", je ne me lasse pas de ce salon qui chaque année parvient à se renouveler pour proposer des univers aussi dépaysants qu'inspirants à retrouver sur des mood boards via pinterest avec l'appui des chasseurs de tendances de Martine Leherpeur Conseil.
Pour cette édition été 2017, la Méditerranée était le point de rencontre.

It's always when the weather suddenly turns to cold and rainy days that I feel it's time to look at all the pictures taken at Who's Next to get a little shot of holidays and smile to the fall season bad days.
If it's a trade show where well known brands in 'ready-to-wear' present their new collections and take orders from retailers, Who's Next is also a pool for young designers, a benchmark trends, a nest for new concepts, an accelerator of meetings and awareness for young entrepreneurs and a good energy provider for all its visitors.
I admit, even without being "fashion blogger", I can't get tired of this tradeshow that every year manages to renew itself to offer as different as inspiring trends you can find on pinterest mood boards with the support of Martine Leherpeur Counseil (trends hunter consultant).
For this summer 2017 edition, Mediterranean was our meeting point.


Un flatwhite et un pastel plus tard, je suis prête pour arpenter les allées des différents espaces du Who's Next.
Au passage et avant d'oublier, je vous donne l'adresse car elle vaut le déplacement :
darosa.fr 
da rosa il caffé au 15 rue Basfroi dans le 11ème ou 44 rue du Four dans le 6ème
da rosa, ce sont aussi des restaurants mais je vous en reparlerai une autre fois.

Pour faire court, une sélection en images des tendances qui nous attendent pour l'été prochain.

One flatwhite and a pastel later, I'm ready to stroll along the different areas of Who's Next.
Before I forget, I give you the coffee tip because it's really worth the trip :
darosa.fr
da rosa il caffé 15 rue Basfroi in the 11th or 44 rue du Four in the 6th
da rosa are also restaurants but I'll talk about it another time.

In short, a pics selection of trends for the next summer.


Réparties sur 5 univers de création et de tendances, près de 700 marques françaises et internationales sont présentes chaque année sur le salon... un paradis pour fashionista en quête de la pièce parfaite ou de jeunes créateurs et un véritable dédale pour moi qui m'y perd chaque année.
Spread over 5 worlds of creation and trends, nearly 700 French and international brands are present each year at the show ... a paradise for fashionistas in search of the perfect piece or young designers and a maze for me that m ' loses every year.

Mes coups de coeur pour cette édition / my favorites for this edition 

Cuisse de Grenouille, la petite française avec son esprit surfer tout droit venu des années 60
Niu, l'italienne qui depuis son fief de Turin raconte les voyages au Pérou et en Bolivie de ses créateurs
Tinsels, la belle française originaire de Lyon avec ses silhouettes chic mais toute en simplicité
R95th, la marque belge qui a pris mon coeur depuis 3 ans avec son look vintage, toujours attentive aux détails.


et mes coups de coeur hors vêtements pour cette édition sont...
and except for clothes, my favorites for this edition are...


Kina Sandals - KinaMania
kinasandals.com
avarcas, albarcas, minorquines... vous avez certainement déjà eu dans votre shoesing ces petites sandales espagnoles en cuir ou en tissu avec une semelle en caoutchouc très confortable.
De ces petites sandales créées dans les années 20 dans les îles Baléares par un paysan en quête de chaussures confortables, rustiques et peu chères (à l'origine la semelle était issue d'un pneu usagé... le recyclage n'est pas une idée nouvelle), la créatrice de Kina Sandals, Kristina Zouein, a fait une aventure professionnelle.
Tout en gardant le principe de base de la semelle de caoutchouc et de la forme de la sandale, Kristina Zouein a puisé dans ses voyages, ses rencontres avec des artisans, ses origines libanaises pour revisiter ces sandales presque centenaires et y associer une dimension solidaire et éthique.
Pas de fabrication à bas coût en Inde ou en Chine ou ailleurs, les sandales de Kristina sont fabriquées dans le respect des matériaux comme des artisans ; plus chères oui, certainement, mais respectueuses et porteuses de traditions et d'espoir.
Ainsi certaines collections sont élaborées avec des ateliers palestiniens pour faire perdurer le travail traditionnel de broderie et aider des femmes, d'autres avec des ateliers espagnols de fabrication de costumes de toreros, là aussi pour conserver un savoir-faire.

avarcas, albarcas, menorcan ... you've probably had once in your shoesing these small Spanish sandals in leather or heavy cotton with a comfortable rubber sole.
These little sandals created in the 20s in the Balearic Islands by a peasant in search of comfortable shoes, hardy and inexpensive (originally the sole outcome of a used tire, recycling isn't a new idea !), the creator of Kina Sandals, Kristina Zouein, made a professional adventure.
While keeping the basic principle of the rubber sole and the shape of the sandal, Kristina Zouein drew on his travels, his meetings with artisans and Lebanese origins to revisit those nearly century-old sandals and involve solidarity and ethic dimensions.
No low cost manufacturing in India, China or elsewhere, Kristina's sandals are manufactured to be respectful as for the materials as for the craftshops she works with ; more expensive yes, certainly, but respectful and guarantor of traditions and hope.
Thus, some collections are developed with Palestinian workshops to perpetuate the traditional embroidery work and help women, others with Spanish production workshops of bullfighters costumes, again to preserve expertise.


Hindbag
hindbag.fr 
Ouiiiiii je sais, vous allez me dire que des totbags vous en avez déjà plein, que j'en ai déjà plein...et ce n'est pas complètement faux mais c'est le genre de petit (ou grand !) sac qui rend toujours service, se glisse facilement dans une valise pour les vacances et je crois bien que je pourrais dire qu'on en a jamais assez.
Tout coton, coton et cuir, avec une collection d'illustrations propres à la marque ou la possibilité de faire imprimer sa propre illustration, Hindbag rend le totbag plus désirable que jamais.
Mais si Hindbag ne faisait que proposer de jolis totbags avec de jolies illustrations, ce serait une marque parmis d'autres et ce n'est pas le cas car Hindbag est une toute jeune marque sociale et solidaire :
qui travaille en collaboration avec de jeunes illustrateurs et designers,
qui travaille en collaboration avec une ONG indienne, SSMI, qui oeuvre pour l'émancipation des femmes et l'éducation des enfants à New Delhi (40% du prix de vente est reversé à l'ONG),
le tout en coton bio de haute tenue et à petit prix.
Si vous ne pouviez plus voir le totbag en peinture, en un coup d'oeil sur le site Hindbag, vous allez avoir envie de les collectionner... rappelez-vous toujours que #cestpasdemafaute

OK, I know you'll say that you have already too many totbags in your dressing, that I have already too many of them too... and it's not completely wrong, but it's the kind of small (or big !) bag useful in any situation, fits easily into a suitcase for vacation and yes, I can say "never enough totbags at home".
All cotton, cotton and leather, with a collection of illustrations created for the brand or the ability to print its own illustration, Hindbag makes totbags more desirable than ever.
But if Hindbag merely propose pretty totbags  with lovely illustrations, it would be a brand among others and what makes Hindbag unique, it's because it's a young social and solidary brand:
which works with young illustrators and designers,
who is working with an Indian NGO, SSMI, which works for the empowerment of women and the education of children in New Delhi (40% of the sale price is donated to the NGO)
with a high organic cotton quality and affordable price.
If ever you were fed up with totbags, a glance at the website Hindbag and you'll want to collect all of them... just remember #thisisnotmyfault 


Flowerness
flowerness.fr
Avoir des fleurs dans sa maison fait partie des petits bonheurs dont je ne peux pas me passer.
S'il m'est facile de composer des bouquets mixant fleurs sauvages et fleurs de jardin (ne le dites pas à mon papa) quand je retourne en Lorraine, c'est plus difficile à Paris.
Un bouquet de fleurs est aussi un cadeau que j'aime faire mais je ne trouve pas toujours la petite touche "sauvage" dans les offres internet quand j'ai besoin de faire appel à un service de livraison.
Avec Flowerness, j'ai rencontré le fleuriste qui colle pile à mes attentes : des fleurs fraîches de saison, des compositions uniques et ce côté "kinfolk" qui me plait tant.

To have flowers in my house is one of the joyful little things I can't get rid off.
When it's easy for me to compose bunches combining wild flowers and garden flowers (please don't tell this to my dad) when I get back to my family home, it's not that easy in Paris.
A bunch of flowers is a gift I like to make but I don't always find the small twist of"wild" in internet deals when I need to use a delivery service.
With Flowerness I met the florist that sticks to my expectations: fresh seasonal flowers, unique compositions and this kinfolk touch I like so much.


Mauviette
mauviette.com 
Si vous me suivez sur instagram, vous avez peut-être vu passer une rose et un poisson rouge japonais se glisser à tour de rôle sur mon poignet gauche ou une somptueuse pivoine sur mon épaule grâce aux tatouages éphémères créés par Mauviette.
Cela fait un moment qu'un tatouage s'est glissé dans un coin de ma tête mais en attendant de le faire passer à la réalité, les tattoos éphémères de Mauviette, créés par des tatoueurs professionnels, et leur univers très vintage me permettent de jouer en toute sécurité.
Faciles à poser, leur tenue est excellente et nombreux sont ceux qui se sont laissés prendre par l'effet "vrai tattoo" sur les 4 premiers jours.
Si j'ajoute que le prix est vraiment abordable pour des dessins de qualité et zéro risque d'allergie, je sens que vous allez très vite avoir envie de craquer vous aussi !

If you follow me on instagram, you may have seen a rose and a Japanese goldfish on my left wrist or a sumptuous peony on my shoulder, thanks to temporary tattoos created by Mauviette.
It's been a while since a tattoo crept into the back of my head but waiting to have the money to make him a reality, Mauviette's ephemeral tattoos, created by professional tattoo artists, and their very vintage universe, let me play safely.
Easy to install, their handling is excellent and many people were surprised by the effect "real tattoo" on the first 4 days.
If I add that the price is really affordable for drawings of quality and zero risk of allergy, I feel that you will soon want to get one too !



Babines Bakery

babines-bakery.com 
Je ne résiste jamais (ou presque) à une pause sucrée mais le problème avec Babines, c'est que les pauses sucrées sont trop jolies pour être croquées !
Sucettes, tablettes de chocolat ou cookies décorés, Babines associe l'infini des possibilités de création qu'offre l'impression 3D et les recettes traditionnelles de confiserie et chocolaterie.
C'est beau, c'est bon (j'ai quand même fini par la croquer ma sucette cactus) et on en redemande.


I just can't resist to a sweet break but the problem with Babines is its sweet breaks are too pretty to be crunched!
Lollipops, chocolate bars or decorated cookies, Babines combines the infinite creative possibilities offered by 3D printing and traditional recipes of confectionery and chocolate.
It's beautiful, it's good (I still ended up biting my cactus lollipop) and we just want more.



La prochaine édition du Who's Next, c'est la première semaine de janvier 2017, get ready !

mardi 4 octobre 2016

Le Jardin des Rosiers Joseph Migneret se cache au coeur du Marais


Même sans prendre trop de hauteur, le premier rooftop venu vous montrera à quel point Paris manque d'espaces verts, de grands espaces verts ; et quand bien même les toits de zinc parisiens et leurs nuances de gris la rendent romantiques à bien des yeux, étrangers ou non, il me manque à moi beaucoup de nuances de vert pour la trouver vraiment belle.
Alors comme de nombreux parisiens, en plus de veiller sur les jardinières au rebord de mes fenêtres et aux bacs installées dans la cour de l'immeuble qui abrite mon studio, je traque cour, square, jardin et parc pour y prendre ma dose de chlorophylle, de végétal, de fleurs et de pollens... fut-ce au prix d'une conjonctivite ou d'un rhinite allergique.
L'entrée du jardin des Rosiers se trouve coincée entre deux vitrines de magasins ; étroit et un peu sombre, le passage qui y mène accentue l'effet de surprise quand on arrive dans la cour baignée de lumière et issue de la réunion des jardins de 3 hôtels particuliers, Coulange, Barbes et D'Albret.
Gazon à l'anglaise, bancs et fauteuils en teck grisé, une petite brise dans les feuilles de bambous, figuiers, tilleuls, bouleaux, orangers du mexique...et plus aucun bruit si ce n'est ceux du jardin.

You don't need to climb that high to see how much Paris's lacking of green spaces, real and large green spaces ; and even if the parisian zinc roofs and their gray shades make it romantic in many eyes, foreign or not, I miss a lot of green shades to find it really beautiful.
So, like many Parisians, in addition to plants and flowers planters of my windows and big plant trays installed in the courtyard of the building that houses my studio, I go on tracking any courtyard, square, garden and park to take my dose of chlorophyll , plant, flower and pollen ... even at the price of a conjunctivitis or allergic rhinitis.
The entrance to the Jardin des Rosiers is hidden between two storefronts ; narrow and somewhat dark, the passage that leads to it accentuates the surprise when we arrive in the courtyard, bathed in light, made of the gardens of 3 mansions, Coulanges, Barbes and D'Albret.

English lawn, shaded teak benches and armchairs, a little breeze in the leaves of bamboo, fig, birch, linden, choisya ... and no more city sounds.


Jardin des Rosiers - Joseph Migneret
6 rue des Rosiers
75004 PARIS
M° St Paul Le Marais

L'association La Main Verte exploite avec des habitants du quartier un petit jardin partagé.
Le nom de Joseph Migneret a été ajouté assez récemment afin de rendre hommage à ce directeur d'école, résistant actif durant la 2nde guerre mondiale et déclaré Juste pour avoir sauvé de nombreux élèves juifs de son établissement.

The association La Main Verte cultivates with local residents a small shared garden.
The name of Joseph Migneret was added recently to honor this principal, strong resistant during the 2nd World War and nominated as Just for having saved many Jewish students at his school.

On Instagram

© nalou's in the air. Made with love by The Dutch Lady Designs.